AXIS M3058-PLVE Network Camera

À propos de ce manuel

Ce manuel de l'utilisateur décrit plusieurs produits. Cela signifie que vous trouverez peut-être des instructions qui ne s'appliquent pas à votre produit.

Vue d'ensemble du produit

  1. Support de fixation
  2. Unit de la caméra
  3. Couvercle
  4. Éclairage IR
  5. Opercule
  6. Connecteur réseau (PoE)
  7. Référence produit (P/N) et numéro de série (S/N)
  8. Indicateur LED de statut
  9. Connecteur d'E/S
  10. Bouton de commande
  11. Connecteur HDMI
  12. Fente pour carte SD

Installation

Vidéo d’installation du produit.

Trouver le périphérique sur le réseau

Pour trouver les périphériques Axis présents sur le réseau et leur attribuer des adresses IP sous Windows®, utilisez AXIS IP Utility ou AXIS Device Manager. Ces applications sont gratuites et peuvent être téléchargées via axis.com/support.

Pour plus d’informations sur la détection et l’assignation d’adresses IP, accédez à Comment assigner une adresse IP et accéder à votre périphérique.

Ouvrir la page Web du périphérique

  1. Ouvrez un navigateur et saisissez l’adresse IP ou le nom d’hôte du périphérique Axis.

    Si vous ne connaissez pas l’adresse IP, utilisez AXIS IP Utility ou AXIS Device Manager pour identifier le périphérique sur le réseau.

  2. Saisissez le nom d’utilisateur et le mot de passe. Si vous accédez au périphérique pour la première fois, vous devez définir le mot de passe root. Voir Définition d’un nouveau mot de passe pour le compte root.

Mots de passe sécurisés

Important

Les périphériques Axis envoient le mot de passe initial en texte clair sur le réseau. Pour protéger votre appareil après la première connexion, configurez une connexion HTTPS sécurisée et cryptée, puis modifiez le mot de passe.

Le mot de passe de l'appareil est la principale protection de vos données et services. Les périphériques Axis n'imposent pas de stratégie de mot de passe, car ils peuvent être utilisés dans différents types d'installations.

Pour protéger vos données, nous vous recommandons vivement de respecter les consignes suivantes :

  • Utilisez un mot de passe comportant au moins 8 caractères, de préférence créé par un générateur de mots de passe.

  • Prenez garde à ce que le mot de passe ne soit dévoilé à personne.

  • Changez le mot de passe à intervalles réguliers, au moins une fois par an.

Définition d’un nouveau mot de passe pour le compte root

Le nom d’utilisateur administrateur par défaut est root. Il n’existe pas de mot de passe par défaut pour le compte root. Vous définissez un mot de passe la première fois que vous vous connectez au périphérique.

  1. Saisissez un mot de passe. Suivez les instructions sur les mots de passe sécurisés. Voir Mots de passe sécurisés.

  2. Ressaisissez le mot de passe pour le confirmer.

  3. Cliquez sur Add user (Ajouter un utilisateur).

Important

Si vous perdez le mot de passe pour le compte root, accédez à Réinitialiser les paramètres par défaut et suivez les instructions.

Présentation de la page web

Cette vidéo vous donne un aperçu de l’interface du périphérique.

Interface Web des périphériques Axis

Configurer votre périphérique

Qualité d’image

À propos des modes de capture

Un mode de capture est l'une des vues possibles de ce produit. Il est accessible via la liste déroulante disponible dans la vue du flux en direct du produit.

Dans le tableau ci-dessous, vous pouvez voir la résolution la plus élevée et la plus faible pour les différentes vues dans chaque mode de capture.

Remarque

L'un des modes de capture pour ces produits ne permet qu'une vue d'ensemble.

VueSymboleRapport d'aspectRésolutions M3057-PLVERésolutions M3058-PLVE
Vue d'ensemble

1:1

2048 x 2048 à 160 x 160

2992 x 2992 à 160 x 160

Panoramique

8:3
32:9

2560 x 960 à 192 x 72
2560 x 720 à 1280 x 360

3584 x 1344 à 192 x 72
3584 x 1008 à 1280 x 360

Double panoramique

4:3
16:9

2560 x 1920 à 320 x 240
2560 x 1440 à 256 x 144

3584 x 2668 à 320 x 240
3584 x 2016 à 256 x 144

Vue quadrivision

4:3
16:9

2560 x 1920 à 320 x 240
2560 x 1440 à 256 x 144

3584 x 2668 à 320 x 240
3584 x 2016 à 256 x 144

Zones de vue 1-4

4:3
16:9

1920 x 1440 à 320 x 240
2048 x 1152 à 256 x 144

2048 x 1536 à 320 x 240
2048 x 1152 à 256 x 144

Coin de panoramique gauche/droit

8:3
2:1

2304 x 864 à 192 x 72
2368 x 1184

3200 x 1200 à 192 x 72
3200 x 1600

Coin de double panoramique

4:3
1:1

1920 x 1440 à 320 x 240
2048 x 2048 à 480 x 480

2560 x 1920 à 320 x 240
2880 x 2880 à 480 x 480

Couloir

4:3
16:9

2560 x 1920 à 320 x 240
2560 x 1440 à 256 x 144

2560 x 1920 à 320 x 240
2560 x 1440 à 256 x 144

Sélectionner le mode d’exposition

Pour améliorer la qualité d’image pour des scènes de surveillance spécifiques, utilisez des modes d’exposition. Les modes d’exposition vous permettent de contrôler l’ouverture, la vitesse d’obturation et le gain. Accédez à Video > Image > Exposure (Vidéo > Image > Exposition) et sélectionnez l’un des modes d’exposition suivants :

  • Dans la plupart des cas, sélectionnez le mode d’exposition Automatic (Automatique).

  • Pour les environnements avec des éclairages artificiels, par exemple un éclairage fluorescent, sélectionnez Flicker-free (Sans clignotement).

    Sélectionnez la même fréquence que la fréquence de la ligne d'alimentation.

  • Pour les environnements avec des éclairages artificiels et vifs, par exemple des éclairages fluorescents en extérieur de nuit ou le soleil pendant la journée, sélectionnez Flicker-reduced (Clignotement réduit).

    Sélectionnez la même fréquence que la fréquence de la ligne d’alimentation.

  • Pour verrouiller les paramètres d’exposition actuels, sélectionnez Hold current (Conserver les paramètres actuels).

Configurer la vue quadrivision

Remarque

La vue quadrivision est disponible dans les positions de montage suivantes :

  • Bureau
  • Plafond
  1. Cliquez sur et sélectionnez Legacy device interface (Ancienne interface du périphérique).

  2. Sélectionnez Quad view (Vue quadrivision) parmi les sources de flux en direct.

  3. Accédez à Settings > System > Orientation (Paramètres > Système > Orientation) et cliquez sur .

  4. Pour modifier l’ordre de visualisation, faites glisser et déplacez les cases jaunes.

Optimiser l’éclairage IR

Selon l’environnement d’installation et les conditions autour de la caméra tells que des sources de lumière externes par exemple, vous pouvez parfois améliorer la qualité d’image si vous ajustez manuellement l’intensité des LED. En cas de problèmes de reflets des voyants LED, vous pouvez essayer de réduire leur intensité.

  1. Allez à Video > Image > Day-night mode (Mode jour-nuit).

  2. Activez Allow illumination (Autoriser l’éclairage).

  3. Cliquez sur et sélectionnez Manuel.

  4. Réglez l’intensité.

Bénéficier de l’illuminateur IR dans des conditions de faible luminosité avec le mode nocturne

Votre caméra utilise la lumière visible pour générer des images en couleur pendant la journée. Mais lorsque la lumière visible diminue, les images en couleur deviennent moins lumineuses et claires. Si vous basculez en mode nocturne lorsque cela se produit, la caméra utilise à la fois la lumière visible et la lumière infrarouge proche pour fournir des images noir et blanc lumineuses et détaillées. Vous pouvez configurer la caméra pour qu’elle bascule en mode nocturne automatiquement.

  1. Accédez à Video > Image > Day-night mode (Vidéo > Image > Mode jour et nuit) et assurez-vous que IR cut filter (Masque IR) est défini sur Auto.

  2. Pour définir le niveau d’éclairage auquel la caméra bascule en mode nocturne, déplacez le curseur Threshold (Seuil) vers Bright (Clair) ou Dark (Foncé).

Réduire le bruit dans des conditions de faible luminosité

Pour réduire le bruit dans des conditions de faible luminosité, vous pouvez ajuster les paramètres suivants :

  • Ajustez le compromis entre le bruit et le flou de mouvement. Accédez à Video > Image > Exposure (Vidéo > Image > Exposition) et déplacez le curseur Blur-noise trade-off (Compromis flou-bruit) vers Low noise (Bruit faible).

  • Réglez le mode d'exposition sur Automatique.

  • Remarque

    Une valeur maximale d'obturateur élevée peut générer des flous de mouvement.

  • Pour ralentir la vitesse d’obturation, réglez l’obturateur max. sur la valeur la plus élevée possible.

  • Si possible, ouvrez le diaphragme.

  • Réduisez la netteté dans l’image sous Apparence.

Réduire le flou de mouvement dans les conditions de faible luminosité

  • Pour réduire le flou de mouvement dans les conditions de faible luminosité, réglez un ou plusieurs des paramètres suivants dans Video > Image > Exposure (Vidéo > Image > Exposition) :
  • Déplacez le curseur Blur-noise trade-off (Compromis flou-bruit) vers Low motion blur (Faible flou de mouvement).

  • Remarque

    Lorsque vous augmentez le gain, le bruit de l'image augmente également.

  • Réglez Max shutter (Exposition max) sur une durée plus courte et Max gain (Gain max) sur une valeur plus élevée.

  • Si vous rencontrez encore des problèmes avec le flou de mouvement :
  • Augmentez le niveau d'illumination dans la scène.

  • Montez la caméra de sorte que les objets se déplacent vers elle ou s'éloignent d'elle plutôt d'aller sur les côtés.

Maximiser les détails dans une image

Important

Si vous maximisez les détails dans une image, le débit binaire augmentera probablement et vous obtiendrez peut-être une fréquence d’images réduite.

  • Accédez à Video > Stream > General (Vidéo > Flux > Général) et définissez une compression aussi basse que possible.

  • Sous l’image de la vidéo en direct, cliquez sur et dans Format vidéo, sélectionnez MJPEG.

  • Accédez à Vidéo > Flux > Encodage H.264 et H.265 > Zipstream et sélectionnez Désactivé.

Gérer les scènes avec un fort contre-jour

La plage dynamique est la différence des niveaux d'illumination dans une image. Dans certains cas, la différence entre les zones les plus sombres et les plus éclairées peut être significative. Le résultat est souvent une image où les zones sombres ou éclairées sont visibles. La plage dynamique étendue (WDR) rend visibles les zones éclairées et sombres dans l’image.

Image sans WDR.
Image avec WDR.
Remarque
  • La fonction WDR peut provoquer des artefacts dans l’image.
  • La fonction WDR n’est peut-être pas disponible pour tous les modes de capture.
  1. Accédez à Video > Image > Wide dynamic range (Vidéo > Image > Plage dynamique étendue).

  2. Activez WDR.

  3. Si vous rencontrez encore des problèmes, accédez à Exposure (Exposition) et ajustez Exposure zone (Zone d'exposition) pour couvrir le domaine d'intérêt.

Découvrez-en plus sur la fonction WDR et son utilisation à l'adresse axis.com/web-articles/wdr.

Zone de visualisation

Une zone de visualisation est une partie détourée d'une vue d'ensemble. Vous pouvez diffuser et stocker des zones de visualisation au lieu de la vue complète afin de réduire les besoins en bande passante et en stockage. Le PTZ est activé pour toutes les zones de visualisation. En utilisant les zones de visualisation, vous pouvez créer des positions préréglées et supprimer également des parties de la vue complète, par exemple, le ciel.

Masques de confidentialité

Un masque de confidentialité est une zone définie par l’utilisateur qui empêche les utilisateurs de visualiser une partie de la zone surveillée. Dans le flux vidéo, les masques de confidentialité se présentent sous forme de blocs de couleur opaque.

Un masque de confidentialité est une zone définie par l'utilisateur couvrant une partie de la zone surveillée. Les masques de confidentialité se présentent sous forme de blocs de couleur opaque ou de mosaïque sur le flux de données vidéo.

Vous verrez le masque de confidentialité sur toutes les captures d'écran, vidéos enregistrées et flux en direct.

Vous pouvez utiliser l’interface de programmation (API) VAPIX® pour masquer les masques de confidentialité.

Important

Si vous utilisez plusieurs masques de confidentialité, cela peut affecter les performances du produit.

Vous pouvez créer plusieurs masques de confidentialité. Le nombre maximum de masques dépend de la complexité de tous les masques combinés. Plus il y a de points d’ancrage dans chaque masque, moins il y a de masques à créer. Chaque masque peut comporter de 3 à 10 points d’ancrage.

Remarque

Les masques de confidentialité peuvent apparaître entrelacés dans certains modes de visualisation.

Remarque

Si vous affichez le flux vidéo sur HDMI et redémarrez le produit, les masques de confidentialité disparaissent. Pour afficher à nouveau les masques de confidentialité, redémarrez le flux vidéo.

Masquer des parties de l'image avec des masques de confidentialité

Vous pouvez créer un ou plusieurs masques de confidentialité pour masquer des parties de l’image.

  1. Accédez à Video (Vidéo) > Privacy masks (Masques de confidentialité).

  2. Cliquez sur .

  3. Cliquez sur le nouveau masque et saisissez un nom.

  4. Réglez la taille et la position du masque de confidentialité en fonction de vos besoins.

  5. Pour changer la couleur de tous les masques de confidentialité, cliquez sur Privacy masks (Masques de confidentialité) et sélectionnez une couleur.

Voir aussi Masques de confidentialité

Incrustations

Remarque

Les incrustations d’image et de texte ne s'affichent pas sur le flux vidéo en HDMI.

Les incrustations se superposent au flux vidéo. Elles sont utilisées pour fournir des informations supplémentaires lors des enregistrements, telles que des horodatages, ou lors de l'installation et de la configuration d'un produit. Vous pouvez ajouter du texte ou une image.

Afficher une incrustation de texte dans le flux vidéo lorsque le périphérique détecte un objet

Cet exemple explique comment afficher le texte « Mouvement détecté » lorsque le périphérique détecte un objet.

  1. Démarrez l’application si elle n’est pas déjà en cours d’exécution.

  2. Assurez-vous d’avoir configuré l’application en fonction de vos besoins.

  1. Ajoutez l’incrustation de texte :
  2. Accédez à Vidéo > Incrustations.

  3. Sous Overlays (Incrustations), sélectionnez Text (Texte) et cliquez sur .

  4. Saisissez #D dans le champ de texte.

  5. Choisissez la taille et l’apparence du texte.

  6. Pour positionner l’incrustation de texte, cliquez sur et sélectionnez une option.

  1. Créer une règle :
  2. Accédez à System > Events (Système > Événements) et ajoutez une règle.

  3. Saisissez le nom de la règle.

  4. Dans la liste des actions, sous Overlay text (Texte d’incrustation), sélectionnez Use overlay text (Utiliser le texte d’incrustation).

  5. Sélectionnez un canal vidéo.

  6. Dans Text (Texte), saisissez « Motion detected (Mouvement détecté »).

  7. Définissez la durée.

  8. Cliquez sur Enregistrer.

Remarque

Si vous mettez à jour l’incrustation de texte, elle sera automatiquement mise à jour sur tous les flux vidéo de façon dynamique.

Panoramique, inclinaison et zoom (PTZ)

Comment limiter les mouvements du zoom

Dans cet exemple, la caméra surveille un parking entouré d'immeubles d'habitation. Réglez les limites du zoom pour garantir la confidentialité des résidents.

Pour limiter les mouvements du zoom, accédez à Settings > PTZ (Paramètres > PTZ) > Limits (Limites).

Tours de garde

Un tour de garde affiche le flux vidéo de différentes positions préréglées, soit dans un ordre prédéterminé ou au hasard, et pendant des durées configurables. Une fois démarré, une ronde de contrôle continue jusqu'à ce que vous l'arrêtiez, même lorsqu'il n'y a aucun client (navigateurs Web) pour visionner les images.

Créer une ronde de contrôle avec des positions préréglées

Une ronde de contrôle affiche le flux vidéo de différentes positions préréglées, soit dans un ordre prédéterminé soit au hasard, et pendant des durées configurables.

  1. Accédez à PTZ > legacy device interface (interface périphérique existant).

  2. Dans l’interface périphérique existant, accédez à PTZ > Guard tours (Rondes de contrôle).

  3. Cliquez sur +.

  4. Pour modifier les propriétés de la ronde de contrôle, cliquez sur .

  5. Saisissez un nom pour la ronde de contrôle et précisez la longueur de la pause en minutes entre chaque ronde.

  6. Si vous souhaitez que le tour de garde se déplace jusqu'aux positions préréglés de façon aléatoire, activez la fonction Mélange.

  7. Cliquez sur Terminé.

  8. Cliquez sur Ajouter pour ajouter les positions préréglées que vous souhaitez dans votre tour de garde.

  9. Cliquez sur Done (Terminé) pour quitter les paramètres de la ronde de contrôle.

  10. Pour programmer la ronde de contrôle, accédez à System > Events (Système > Événements).

Diffusion et stockage

Formats de compression vidéo

Choisissez la méthode de compression à utiliser en fonction de vos exigences de visualisation et des propriétés de votre réseau. Les options disponibles sont les suivantes :

Motion JPEG

Motion JPEG, ou MJPEG, est une séquence vidéo numérique qui se compose d'une série d'images JPEG individuelles. Ces images s’affichent et sont actualisées à une fréquence suffisante pour créer un flux présentant un mouvement constamment mis à jour. Pour permettre à l'observateur de percevoir la vidéo en mouvement, la fréquence doit être d'au moins 16 images par seconde. Une séquence vidéo normale est perçue à 30 (NTSC) ou 25 (PAL) images par seconde.

Le flux Motion JPEG consomme beaucoup de bande passante, mais fournit une excellente qualité d’image, tout en donnant accès à chacune des images du flux.

H.264 ou MPEG-4 Partie 10/AVC

Remarque

H.264 est une technologie sous licence. Le produit Axis est fourni avec une licence client permettant d'afficher les flux de données vidéo H.264. Il est interdit d’installer d’autres copies du client sans licence. Pour acheter d'autres licences, contactez votre revendeur Axis.

H.264 peut réduire la taille d'un fichier vidéo numérique de plus de 80 % par rapport à Motion JPEG et de plus de 50 % par rapport aux anciens formats MPEG, sans affecter la qualité d'image. Le fichier vidéo occupe alors moins d'espace de stockage et de bande passante réseau. La qualité vidéo à un débit binaire donné est également nettement supérieure.

Réduire la bande passante et le stockage

Important

La réduction de la bande passante peut entraîner une perte de détails dans l’image.

  1. Accédez à Video > Stream (Vidéo > Flux).

  2. Cliquez sur dans la vidéo en direct.

  3. Sélectionnez Video format (Format vidéo) H.264.

  4. Accédez à Video > Stream > General (Vidéo > Flux > Général) et augmentez la valeur de Compression.

  5. Accédez à Video > Stream > H.264 and H.265 encoding (Vidéo > Flux > Encodage H.264 et H.265) et effectuez une ou plusieurs des opérations suivantes :

    • Sélectionnez le niveau de Zipstream à utiliser.

    • Activez l’option Dynamic FPS (IPS dynamique).

    • Activez l’option Dynamic GOP (GOP dynamique) et définissez une valeur de longueur de GOP Upper limit (Limite supérieure) élevée.

Contrôle du débit binaire

Le contrôle du débit binaire permet de gérer la consommation de bande passante du flux vidéo.

Débit binaire variable (VBR)
Le débit binaire variable permet de faire varier la consommation de bande passante en fonction du niveau d’activité dans la scène. Plus l’activité est intense, plus vous avez besoin de bande passante. Avec un débit binaire variable, une qualité d’image constante est garantie, mais vous devez être sûr d’avoir des marges de stockage.

Débit binaire maximum (MBR)
Le débit binaire maximum permet de définir un débit binaire cible pour gérer les limitations de débit binaire du système. Vous pouvez observer une baisse de la qualité d’image ou de la fréquence d’images lorsque le débit binaire instantané est maintenu en dessous du débit binaire cible spécifié. Vous pouvez choisir de donner la priorité soit à la qualité d’image, soit à la fréquence d’image. Nous vous conseillons de configurer le débit binaire cible sur une valeur plus élevée que le débit binaire attendu. Vous bénéficiez ainsi d’une marge si l’activité dans la scène est élevée.

  1. Débit binaire cible

Débit binaire moyen (ABR)
Avec le débit binaire moyen, le débit binaire est automatiquement ajusté sur une période de temps plus longue. Vous pouvez ainsi atteindre la cible spécifiée et obtenir la meilleure qualité vidéo en fonction du stockage disponible. Le débit binaire est plus élevé dans les scènes présentant une activité importante que dans les scènes statiques. Vous avez plus de chances d’obtenir une meilleure qualité d’image dans les scènes avec beaucoup d’activité si vous utilisez l’option de débit binaire moyen. Vous pouvez définir le stockage total requis pour stocker le flux vidéo pendant une durée spécifiée (durée de conservation) lorsque la qualité d’image est ajustée pour atteindre le débit binaire cible spécifié. Spécifiez les paramètres du débit binaire moyen de l'une des façons suivantes :

  • Pour calculer l'estimation du stockage nécessaire, définissez le débit binaire cible et la durée de conservation.

  • Pour calculer le débit binaire moyen en fonction du stockage disponible et de la durée de conservation requise, utilisez la calculatrice de débit binaire cible.

    1. Débit binaire cible
    2. Débit binaire moyen réel
  • Vous pouvez également activer le débit binaire maximum et spécifier un débit binaire cible dans l'option de débit binaire moyen.
    1. Débit binaire cible
    2. Débit binaire moyen réel

Afficher un flux vidéo en direct sur un moniteur

Votre caméra peut transmettre un flux vidéo en direct sur un moniteur HDMI même sans connexion réseau. Utilisez le moniteur à des fins de surveillance ou de visualisation du public, par exemple dans un magasin.

  1. Connectez un moniteur externe à l’aide du connecteur HDMI.

  2. Accédez à System > Video out (Système > Sortie vidéo) et activez l’option HDMI.

  3. Sélectionnez une Source. Faites pivoter l’image si nécessaire.

Important

Pour visionner le flux vidéo via le connecteur HDMI, veillez à sélectionner un mode de capture qui prend en charge HDMI.

Configurer le stockage réseau

  1. Pour stocker des enregistrements sur le réseau, vous devez configurer votre stockage réseau.
  2. Accédez à System (Système) > Storage (Stockage).

  3. Cliquez sur Add network storage (Ajouter un stockage réseau) sous Network storage (Stockage réseau).

  4. Saisissez l’adresse IP du serveur hôte.

  5. Saisissez le nom de l’emplacement partagé sur le serveur hôte sous Network Share (Partage réseau).

  6. Saisissez le nom d’utilisateur et le mot de passe.

  7. Sélectionnez la version SMB ou conservez Auto.

  8. Sélectionnez Add share even if connection test fails (Ajouter un partage même si le test de connexion échoue) si vous rencontrez des problèmes de connexion temporaires, ou si le partage n’est pas encore configuré.

  9. Cliquez sur Add (Ajouter).

Enregistrer et regarder la vidéo

  1. Record video directly from the camera (Enregistrer une vidéo directement depuis la caméra)
  2. Accédez à Video > Image (Vidéo > Image).

  3. Pour commencer un enregistrement, cliquez sur .

    Si vous n’avez configuré aucun stockage, cliquez sur et sur . Pour obtenir des instructions sur la configuration du stockage réseau, voir Configurer le stockage réseau

  4. Pour arrêter l’enregistrement, cliquez de nouveau sur .

  1. Regarder la vidéo
  2. Accédez à Recordings (Enregistrements).

  3. Cliquez sur en regard de votre enregistrement dans la liste.

Événements

Définir des règles pour les événements

Vous pouvez créer des règles pour que votre périphérique exécute une action lorsque certains événements se produisent. Une règle se compose de conditions et d'actions. Les conditions peuvent être utilisées pour déclencher les actions. Par exemple, le périphérique peut démarrer un enregistrement ou envoyer un e-mail lorsqu’il détecte un mouvement ou afficher un texte d’incrustation lorsque le périphérique enregistre.

Pour plus d’informations, consultez notre guide Premiers pas avec les règles pour les événements.

Déclencher une action

  1. Accédez à System > Events (Système > Événements) et ajoutez une règle. La règle permet de définir quand le périphérique effectue certaines actions. Vous pouvez définir des règles comme étant programmées, récurrentes ou déclenchées manuellement.

  2. Saisissez un Name (Nom).

  3. Sélectionnez la Condition qui doit être remplie pour déclencher l’action. Si plusieurs conditions sont définies pour la règle, toutes les conditions doivent être remplies pour déclencher l'action.

  4. Sélectionnez l’Action devant être exécutée par le périphérique lorsque les conditions sont satisfaites.

Remarque

Si vous modifiez une règle active, celle-ci doit être réactivée pour que les modifications prennent effet.

Enregistrer une vidéo lorsque la caméra détecte un objet

Cet exemple explique comment configurer la caméra pour démarrer l'enregistrement sur la carte SD lorsque la caméra détecte un objet. L'enregistrement inclut cinq secondes avant la détection et une minute après la fin de la détection.

Avant de commencer :

  • Assurez-vous d'avoir une carte SD installée.

  1. Démarrez l’application si elle n’est pas déjà en cours d’exécution.

  2. Assurez-vous d’avoir configuré l’application en fonction de vos besoins.

  1. Créer une règle :
  2. Accédez à System > Events (Système > Événements) et ajoutez une règle.

  3. Saisissez le nom de la règle.

  4. Dans la liste des actions, sous Recordings (Enregistrements), sélectionnez Record video while the rule is active (Enregistrer la vidéo tant que la règle est active).

  5. Dans la liste des options de stockage, sélectionnez SD_DISK.

  6. Sélectionnez une caméra et un profil de flux.

  7. Réglez la durée pré-tampon sur 5 secondes.

  8. Réglez la durée post-tampon sur 1 minute.

  9. Cliquez sur Enregistrer.

Enregistrer une vidéo lorsqu'un détecteur infrarouge passif détecte un mouvement

Cet exemple explique comment connecter un détecteur infrarouge passif Axis au périphérique et pour démarrer l'enregistrement vidéo lorsque le détecteur détecte un mouvement.

  • Matériel requis
  • Câble à 3 fils (mise à la terre, alimentation, E/S)

  • Détecteur infrarouge passif Axis

AVIS

Déconnectez le périphérique de l'alimentation avant de raccorder les câbles. Reconnectez-la à l'alimentation lorsque toutes les connexions sont réalisées.

  1. Connecter les câbles au connecteur d'E/S du périphérique
  2. Remarque

    Pour des informations sur le connecteur d'E/S, voir Connecteurs.

  3. Branchez le câble de mise à la terre sur la broche 1 (Terre/-).

  4. Branchez le câble d'alimentation sur la broche 2 (sortie 12 V CC).

  5. Branchez le câble d'E/S sur la broche 3 (entrée E/S).

  1. Connecter les câbles au connecteur d'E/S du détecteur infrarouge passif
  2. Reliez l'autre extrémité du câble de mise à la terre sur la broche 1 (Terre/-).

  3. Reliez l'autre extrémité du câble d'alimentation sur la broche 2 (entrée CC/+).

  4. Reliez l’autre extrémité du câble d’E/S sur la broche 3 (sortie E/S).

  1. Configurez le port d’E/S sur la page Web du périphérique.
  2. Accédez à System > Accessories (Système > Accessoires).

  3. Donnez un nom descriptif au module d’entrée.

  4. Sous Normal position (Position normale), sélectionnez Circuit closed (Circuit fermé) pour faire en sorte que le détecteur infrarouge passif envoie un signal au périphérique lorsqu’il détecte un mouvement.

Pour déclencher le périphérique afin qu’il démarre l’enregistrement lorsqu’il reçoit un signal provenant du détecteur infrarouge passif, vous devez créer une règle sur la page Web du périphérique.

Détecter les sabotages avec le signal d’entrée

Cet exemple explique comment envoyer un e-mail lorsque le signal d’entrée est coupé ou court-circuité. Pour plus d’informations sur le connecteur d’E/S, voir Connecteur d’E/S.

  1. Accédez à System (Système) > Accessories (Accessoires) et activez Supervised (Supervisé).

  1. Ajouter un destinataire d’e-mails :
  2. Accédez à System (Système) > Events (Événements) > Recipients (Destinataires) et ajoutez un destinataire.

  3. Entrez le nom du destinataire de l’e-mail.

  4. Sélectionnez Email (E-mail).

  5. Entrez l’adresse e-mail à laquelle envoyer l’e-mail.

  6. La caméra ne dispose pas de son propre serveur de messagerie, elle doit donc se connecter à un autre serveur de messagerie pour envoyer des messages. Remplissez le reste des informations en fonction de votre fournisseur d’e-mail.

  7. Pour envoyer un e-mail de test, cliquez sur Test.

  8. Cliquez sur Enregistrer.

  1. Créez une règle :
  2. Accédez à System (Système) > Events (Événements) > Rules (Règles) et ajoutez une règle.

  3. Saisissez le nom de la règle.

  4. Dans la liste des conditions, sous I/O (E/S), sélectionnez Supervised input tampering is active (Le sabotage d'entrée supervisée est actif).

  5. Sélectionner le port approprié.

  6. Dans la liste des actions, sous Notifications, sélectionnez Send notification to email (Envoyer une notification à un e-mail), puis sélectionnez le destinataire dans la liste.

  7. Saisissez un objet et un message pour l’e-mail.

  8. Cliquez sur Enregistrer.

Envoyer automatiquement un e-mail si une personne pulvérise de la peinture sur l’objectif

  1. Activer la détection de sabotage :
  2. Accédez à System (Système) Detectors (Détecteurs) > Camera tampering (Sabotage).

  3. Définissez une durée pour Trigger after (Déclenchement après). La valeur indique le temps qui doit s’écouler avant qu’un e-mail soit envoyé.

  4. Activez Trigger on dark images (Déclencheur sur images sombres) pour détecter si l’objectif est aspergé, recouvert ou si sa mise au point est fortement déréglée.

  5. Ajouter un destinataire d’e-mails :
  6. Accédez à System (Système) > Events (Événements) > Recipients (Destinataires) et ajoutez un destinataire.

  7. Entrez le nom du destinataire de l’e-mail.

  8. Sélectionnez Email (E-mail).

  9. Entrez l’adresse e-mail à laquelle envoyer l’e-mail.

  10. La caméra ne dispose pas de son propre serveur de messagerie, elle doit donc se connecter à un autre serveur de messagerie pour envoyer des messages. Remplissez le reste des informations en fonction de votre fournisseur d’e-mail.

  11. Pour envoyer un e-mail de test, cliquez sur Test.

  12. Cliquez sur Enregistrer.

  13. Créez une règle :
  14. Accédez à System (Système) > Events (Événements) > Rules (Règles) et ajoutez une règle.

  15. Saisissez le nom de la règle.

  16. Dans la liste des conditions, sous Video (Vidéo), sélectionnez Tampering (Sabotage).

  17. Dans la liste des actions, sous Notifications, sélectionnez Send notification to email (Envoyer une notification à un e-mail), puis sélectionnez le destinataire dans la liste.

  18. Saisissez un objet et un message pour l’e-mail.

  19. Cliquez sur Enregistrer.

Applications

Les applications vous permettent de tirer pleinement avantage de votre périphérique Axis. AXIS Camera Application Platform (ACAP) est une plateforme ouverte qui permet à des tiers de développer des outils d'analyse et d'autres applications pour les périphériques Axis. Les applications, téléchargeables gratuitement ou moyennant le paiement d'une licence, peuvent être préinstallées sur le périphérique. Pour en savoir plus sur les applications, les téléchargements, les versions d’essai et les licences disponibles, rendez-vous sur axis.com/acap.

Pour accéder aux manuels d'utilisation des applications Axis, rendez-vous sur le site help.axis.com.

Remarque
  • Vous pouvez exécuter plusieurs applications simultanément, mais il est possible que certaines ne soient pas compatibles. Il est possible que certaines combinaisons d'applications nécessitent trop de puissance de calcul ou de ressources mémoire lorsqu'elles sont exécutées en parallèle. Vérifiez que les applications sont compatibles avant le déploiement.
Comment télécharger et installer une application
Comment activer le code de licence d’une application sur un périphérique

Dépannage

Réinitialiser les paramètres par défaut

Important

La réinitialisation aux paramètres par défaut doit être utilisée avec prudence. Cette opération restaure tous les paramètres par défaut, y compris l’adresse IP.

Pour réinitialiser l’appareil aux paramètres d’usine par défaut :

  1. Déconnectez l’alimentation de l’appareil.

  2. Maintenez le bouton de commande enfoncé en remettant l’appareil sous tension. Cf. Vue d'ensemble du produit.

  3. Maintenez le bouton de commande enfoncé pendant 15 à 30 secondes, jusqu’à ce que le voyant d’état clignote en orange.

  4. Relâchez le bouton de commande. Le processus est terminé lorsque le voyant d’état passe au vert. Les paramètres d’usine par défaut de l’appareil ont été rétablis. En l’absence d'un serveur DHCP sur le réseau, l’adresse IP par défaut est 192.168.0.90.

  5. Utilisez les logiciels d’installation et de gestion pour attribuer une adresse IP, configurer le mot de passe et accéder au périphérique.

    Les logiciels d’installation et de gestion sont disponibles sur les pages d’assistance du site axis.com/support.

Vous pouvez également rétablir les paramètres d’usine via la page web du périphérique. Accédez à Maintenance > Factory default (Valeurs par défaut) et cliquez sur Default (Par défaut).

Vérifier la version du firmware actuel

Le firmware est le logiciel qui détermine les fonctionnalités des périphériques réseau. Lorsque vous devez résoudre un problème, nous vous recommandons de commencer par vérifier la version actuelle du firmware. En effet, il est possible que la toute dernière version du firmware contienne un correctif pouvant résoudre votre problème.

Pour vérifier le firmware actuel :

  1. Allez dans l’interface du périphérique > Statut.

  2. Consultez la version du firmware sous Informations sur les périphériques.

Mettre à niveau le firmware

Important

Les paramètres préconfigurés et personnalisés sont enregistrés lors de la mise à niveau du firmware (à condition qu’il s’agisse de fonctions disponibles dans le nouveau firmware), mais Axis Communications AB n’offre aucune garantie à ce sujet.

Important

Assurez-vous que le périphérique reste connecté à la source d’alimentation pendant toute la durée du processus de mise à niveau.

Remarque

La mise à niveau vers le dernier firmware du suivi actif permet au périphérique de bénéficier des dernières fonctionnalités disponibles. Lisez toujours les consignes de mise à niveau et les notes de version disponibles avec chaque nouvelle version avant de procéder à la mise à niveau du firmware. Pour obtenir le dernier firmware et les notes de version, rendez-vous sur axis.com/support/firmware.

  1. Téléchargez le fichier de firmware sur votre ordinateur. Celui-ci est disponible gratuitement sur axis.com/support/firmware.

  2. Connectez-vous au périphérique en tant qu’administrateur.

  3. Accédez à Maintenance > Firmware upgrade (Mise à niveau du firmware) et cliquez sur Upgrade (Mettre à niveau).

  4. Une fois la mise à niveau terminée, le produit redémarre automatiquement.

Vous pouvez utiliser AXIS Device Manager pour mettre à niveau plusieurs périphériques en même temps. Pour en savoir plus, consultez axis.com/products/axis-device-manager.

Problèmes techniques, indications et solutions

Si vous ne trouvez pas les informations dont vous avez besoin ici, consultez la section consacrée au dépannage sur la page axis.com/support.

Problèmes de mise à niveau du firmware

Échec de la mise à niveau du firmware

Si la mise à niveau du firmware échoue, le périphérique recharge le firmware précédent. Le problème provient généralement du chargement d'un fichier de firmware incorrect. Vérifiez que le nom du fichier de firmware correspond à votre périphérique, puis réessayez.

Problèmes après la mise à niveau du firmware

Si vous rencontrez des problèmes après une mise à niveau du firmware, revenez à la version installée précédemment à partir de la page Maintenance.

Problème de configuration de l'adresse IP

Le périphérique se trouve sur un sous-réseau différent.

Si l’adresse IP du périphérique et l’adresse IP de l'ordinateur utilisé pour accéder au périphérique se trouvent sur des sous-réseaux différents, vous ne pourrez pas configurer l’adresse IP. Contactez votre administrateur réseau pour obtenir une adresse IP.

L’adresse IP est utilisée par un autre périphérique.

Déconnectez le périphérique Axis du réseau. Exécutez la commande ping (dans la fenêtre de commande/DOS, saisissez ping et l’adresse IP du périphérique) :

  • Si vous recevez : Reply from <IP address>: bytes=32; time=10..., cela peut signifier que l’adresse IP est déjà utilisée par un autre périphérique sur le réseau. Obtenez une nouvelle adresse IP auprès de l'administrateur réseau, puis réinstallez le périphérique.

  • Si vous recevez : Request timed out, cela signifie que l’adresse IP est disponible pour une utilisation avec le périphérique Axis. Vérifiez tous les câbles et réinstallez le périphérique.

Conflit d'adresse IP possible avec un autre périphérique sur le même sous-réseau

L'adresse IP statique du périphérique Axis est utilisée avant la configuration d'une adresse dynamique par le serveur DHCP. Cela signifie que des problèmes d’accès au périphérique sont possibles si un autre périphérique utilise la même adresse IP statique par défaut.

Impossible d’accéder au périphérique à partir d’un navigateur Web

Connexion impossible

Lorsque le protocole HTTPS est activé, assurez-vous que le protocole correct (HTTP ou HTTPS) est utilisé lors des tentatives de connexion. Vous devrez peut-être entrer manuellement http ou https dans le champ d’adresse du navigateur.

Si vous perdez le mot de passe du nom d'utilisateur root, les paramètres d'usine par défaut du périphérique devront être rétablis. Voir Réinitialiser les paramètres par défaut.

L’adresse IP a été modifiée par DHCP.

Les adresses IP obtenues auprès d'un serveur DHCP sont dynamiques et peuvent changer. Si l'adresse IP a été modifiée, utilisez AXIS IP Utility ou AXIS Device Manager pour trouver le périphérique sur le réseau. Identifiez le périphérique à partir de son numéro de modèle ou de série ou de son nom DNS (si le nom a été configuré).

Si nécessaire, une adresse IP statique peut être attribuée manuellement. Pour plus d’instructions, consultez la page axis.com/support.

Erreur de certification avec IEEE 802.1X

Pour que l’authentification fonctionne correctement, la date et l’heure du périphérique Axis doivent être synchronisées avec un serveur NTP. Accédez à System > Date and time (Système > Date et heure).

Le périphérique est accessible localement, mais pas en externe.

Pour accéder au périphérique en externe, nous vous recommandons d’utiliser l’une des applications pour Windows® suivantes :

  • AXIS Companion : application gratuite, idéale pour les petits systèmes ayant des besoins de surveillance de base.

  • AXIS Camera Station : version d'essai gratuite de 30 jours, application idéale pour les systèmes de petite taille et de taille moyenne.

Pour obtenir des instructions et des téléchargements, accédez à axis.com/vms.

Problèmes de flux

La multidiffusion H.264 est accessible aux clients locaux uniquement.

Vérifiez si votre routeur prend en charge la multidiffusion ou si vous devez configurer les paramètres du routeur entre le client et le périphérique. Vous devrez peut-être augmenter la valeur TTL (Durée de vie).

Aucune multidiffusion H.264 ne s’affiche sur le client.

Vérifiez auprès de votre administrateur réseau que les adresses de multidiffusion utilisées par le périphérique Axis sont valides pour votre réseau.

Vérifiez auprès de votre administrateur réseau qu’aucun pare-feu n’empêche le visionnage.

Le rendu des images H.264 est médiocre.

Utilisez toujours le pilote de carte graphique le plus récent. Vous pouvez généralement télécharger les pilotes le plus récents sur le site Web du fabricant.

La saturation des couleurs est différente en H.264 et en Motion JPEG.

Modifiez les paramètres de votre carte graphique. Pour plus d'informations, consultez la documentation de la carte graphique.

La fréquence d’image est inférieure à la valeur attendue.

  • Voir Facteurs ayant un impact sur la performance.

  • Réduisez le nombre d’applications exécutées sur l’ordinateur client.

  • Limitez le nombre d'utilisateurs simultanés.

  • Vérifiez auprès de votre administrateur réseau que la bande passante disponible est suffisante.

  • Réduisez la résolution d’image.

  • Le nombre maximum d’images par seconde dépend de la fréquence de l’utilitaire (60/50 Hz) du périphérique Axis.

Facteurs ayant un impact sur la performance

Lors de la configuration de votre système, il est important de tenir compte de l’impact de certains réglages et situations sur la performance. Certains facteurs ont un impact sur la quantité de bande passante (débit binaire) requise, sur la fréquence d’image ou sur les deux. Si la charge de l’unité centrale atteint son niveau maximum, la fréquence d’image sera également affectée.

Les principaux facteurs à prendre en compte sont les suivants :

  • Une résolution d’image élevée ou un niveau de compression réduit génère davantage de données dans les images, ce qui a un impact sur la bande passante.

  • La rotation de l'image dans l'interface graphique peut augmenter la charge de l'UC du produit.

  • L'accès par un grand nombre de clients Motion JPEG ou de clients H.264 en monodiffusion affecte la bande passante.

  • L’affichage simultané de flux différents (résolution, compression) par des clients différents affecte la fréquence d'image et la bande passante.

    Dans la mesure du possible, utilisez des flux identiques pour maintenir une fréquence d'image élevée. Vous pouvez utiliser des profils de flux pour vous assurer que les flux sont identiques.

  • L'accès simultané à des flux vidéo Motion JPEG et H.264 affecte la fréquence d'image et la bande passante.

  • Une utilisation intensive des paramètres d’événements affecte la charge de l’unité centrale du produit qui, à son tour, affecte la fréquence d'image.

  • L'utilisation du protocole HTTPS peut réduire la fréquence d'image, notamment dans le cas d'un flux vidéo Motion JPEG.

  • Une utilisation intensive du réseau en raison de l’inadéquation des infrastructures affecte la bande passante.

  • L’affichage sur des ordinateurs clients peu performants nuit à la performance perçue et affecte la fréquence d'image.

  • L'exécution simultanée de plusieurs applications de la plateforme d'applications AXIS Camera Application Platform (ACAP) peut affecter la fréquence d'image et les performances globales.

Contacter l'assistance

Contactez le service d'assistance sur la page axis.com/support.

Interface du périphérique

Pour accéder à l’interface du périphérique, saisissez l’adresse IP de ce dernier dans un navigateur Web.

Remarque

La prise en charge des fonctionnalités et des paramètres décrits dans cette section varie d’un périphérique à l’autre.

Affichez ou masquez le menu principal.

Accédez à l’aide du produit.

Changez la langue.

Définissez un thème clair ou foncé.

Le menu utilisateur contient :

  • les informations sur l’utilisateur connecté.

  • Changer d’utilisateur : déconnectez l’utilisateur actuel et connectez un nouvel utilisateur.

  • Se déconnecter : déconnectez l’utilisateur actuel.

Le menu contextuel contient :

  • Analytics data (Données d’analyse) : acceptez de partager les données de navigateur non personnelles.

  • Feedback (Commentaires) : partagez vos commentaires pour nous aider à améliorer votre expérience utilisateur.

  • Legal (Informations légales) : affichez les informations sur les cookies et les licences.

  • About (À propos) : affichez les informations sur le périphérique, dont la version du firmware et le numéro de série.

  • Ancienne interface du périphérique : Définissez l’interface du périphérique sur l’interface périphérique existant.

Statut

Synchronisation NTP

Affiche les informations de synchronisation NTP, notamment si le périphérique est synchronisé avec un serveur NTP et le temps restant jusqu’à la prochaine synchronisation.

Paramètres NTP : Cliquez pour accéder à la page Date and time (Date et heure) où vous pouvez modifier les paramètres NTP.

Infos sur les périphériques

Affiche les informations sur le périphérique, dont la version du firmware et le numéro de série.

Mettre à niveau le firmware : Cliquez pour accédez à la page de maintenance où vous pouvez mettre à niveau le firmware.

Vidéo

Cliquez pour lire le flux vidéo en direct.

Cliquez pour arrêter le flux vidéo en direct.

Cliquez pour faire une capture d’écran du flux vidéo en direct. Le fichier est enregistré dans le dossier « Téléchargements » de votre ordinateur. Le nom du fichier image est [snapshot_YYYY_MM_DD_HH_MM_SS.jpg]. La taille réelle de la capture d’image dépend de la compression appliquée par le moteur spécifique du navigateur web dans lequel la capture d’image est reçue. Par conséquent, la taille de la capture d’image peut varier par rapport au réglage de compression réel configuré sur le périphérique.

Cliquez pour afficher les ports de sortie E/S. Utilisez le commutateur pour ouvrir ou fermer le circuit d’un port, par exemple pour tester des périphériques externes.

Cliquez pour activer ou désactiver manuellement l’éclairage infrarouge.

Cliquez pour accéder aux commandes à l’écran :

  • Commandes prédéfinies : Activez cette option pour utiliser les commandes disponibles à l’écran.

  • Commandes personnalisées : Cliquez sur Ajouter une commande personnalisée pour ajouter une commande à l’écran.

Cliquez pour activer manuellement la chaleur pendant une période sélectionnée.

Cliquez pour démarrer un enregistrement continu du flux vidéo en direct. Cliquez à nouveau pour arrêter l’enregistrement. Si un enregistrement est en cours, il reprend automatiquement après un redémarrage.

Cliquez pour afficher le stockage configuré pour le périphérique. Pour configurer le stockage dont vous avez besoin, vous devez être connecté en tant qu’administrateur.

Cliquez pour accéder à plus de paramètres :

  • Video format (Format vidéo) : sélectionnez le format d’encodage à utiliser dans la vidéo en direct.

  • Client stream information (Informations sur les flux client) : Activez cette option pour afficher des informations dynamiques sur le flux vidéo utilisé par le navigateur qui affiche le flux vidéo en direct. Les informations de débit binaire diffèrent des informations affichées dans une incrustation de texte, en raison de différentes sources d’informations. Le débit binaire dans les informations du flux client est celui de la dernière seconde, et il provient du pilote d’encodage du périphérique. Le débit binaire dans l’incrustation est le débit binaire moyen des 5 dernières secondes, et il provient du navigateur. Ces deux valeurs ne couvrent que le flux vidéo brut et non la bande passante supplémentaire générée lorsqu’il est transporté sur le réseau via UDP/TCP/HTTP.

  • Adaptive stream (Flux adaptatif) : Activez cette option pour adapter la résolution d’image à la résolution d’affichage réelle du client d’affichage, afin d’améliorer l’expérience utilisateur et d’éviter une surcharge éventuelle du matériel du client. Le flux adaptatif est appliqué uniquement lors de l’affichage du flux vidéo en direct dans l’interface Web d’un navigateur. Lorsque le flux adaptatif est activé, la fréquence d’images maximale est de 30 ips. Si vous faites une capture d’image alors que le flux adaptatif est activé, la résolution d’image sélectionnée est celle utilisée par le flux adaptatif.

  • Level grid (Grille de niveau) : Cliquez sur pour afficher la grille de niveau. La grille vous aide à décider si l’image est alignée horizontalement. Cliquez sur pour la masquer.

  • Compteur de pixels : Cliquez sur pour afficher le compteur de pixels. Faites glisser et redimensionnez le cadre pour qu’il contienne votre domaine d’intérêt. Vous pouvez également définir la taille en pixels du cadre dans les champs Width (Largeur) et Height (Hauteur).

  • Refresh (Actualiser) : Cliquez sur pour actualiser l’image arrêtée dans la vidéo en direct.

Cliquez pour afficher la vidéo en direct en pleine résolution. Si la pleine résolution est plus grande que la taille de l’écran, utilisez l’image la plus petite pour vous déplacer dans l’image.

Cliquez pour afficher le flux vidéo en plein écran. Appuyez sur Échap pour quitter le mode plein écran.

Installation

Capture mode (Mode de capture) : Un mode de capture est une configuration prédéfinie qui définit la manière dont la caméra capture les images. Lorsque vous modifiez le mode de capture, cela peut affecter de nombreux autres paramètres, tels que les zones de visualisation et les masques de confidentialité.

Mounting position (Position de montage) : L’orientation de l’image peut varier en fonction du montage de la caméra.

Power line frequency (Fréquence d’alimentation) : Sélectionnez la fréquence utilisée dans votre région pour minimiser le scintillement de l’image. Les régions américaines utilisent en général 60 Hz. Le reste du monde utilise principalement 50 Hz. Si vous n’êtes pas sûr de la fréquence de la ligne d’alimentation de votre région, vérifiez auprès des administrations locales.

Image

Apparence

Profil de scène : Sélectionnez un profil de scène adapté à votre scénario de surveillance. Un profil de scène optimise les paramètres d’image, notamment le niveau de couleur, la luminosité, la netteté, le contraste et le contraste local, pour un environnement ou un objectif spécifiques.

  • Forensic : Adapté à des fins de surveillance.

  • En intérieur: Convient pour les environnements en intérieur.

  • En extérieur : Convient pour les environnements en extérieur.

  • Vivid (Vif) : Utile à des fins de démonstration.

  • Présentation du trafic : Convient à la surveillance du trafic de véhicules.

Saturation : Utilisez le curseur pour ajuster l’intensité de la couleur. Vous pouvez, par exemple, obtenir une image en nuances de gris.

Contrast (Contraste) : Utilisez le curseur pour ajuster les différences entre les zones obscures et claires.

Brightness (Luminosité) : Utilisez le curseur pour ajuster l’intensité lumineuse. Cela peut rendre les objets plus visibles. La luminosité est appliquée après la capture de l’image et n’affecte pas les informations contenues dans l’image. Pour obtenir davantage de détails d’une zone sombre, il est parfois préférable d’accroître le gain ou le temps d’exposition.

Sharpness (Netteté) : Utilisez le curseur pour ajuster le contraste des contours des objets et les rendre plus visibles. Si vous augmentez la netteté, cela peut augmenter le débit binaire et l’espace de stockage nécessaire également.

Wide dynamic range (Plage dynamique étendue)

WDR (WDR) : Activez cette option pour rendre visibles les zones éclairées et sombres dans l’image.

Local contrast (Contraste local) : Utilisez le curseur pour ajuster le contraste de l’image. Une valeur plus élevée permet d’augmenter le contraste entre les zones sombres et lumineuses.

Tone mapping (Courbe des gammas) : Utilisez le curseur pour ajuster la courbe des gammas appliquée à l’image. Si la valeur est fixée à zéro, seule la correction gamma standard est appliquée, tandis qu’une valeur supérieure augmente la visibilité dans la zone la plus sombre et la zone la plus lumineuse de l’image.

White balance (Balance des blancs)

Une fois la température de couleur de la lumière entrante détectée par la caméra, il est possible de régler l’image afin que les couleurs paraissent plus naturelles. Si cela n’est pas suffisant, vous pouvez sélectionnez une source de lumière qui convient.

Le réglage automatique de la balance des blancs réduit le risque de scintillement de couleur en s’adaptant progressivement aux changements. Si l’éclairage change, ou lorsque la caméra est allumée pour la première fois, cela peut prendre jusqu’à 30 secondes avant de s’adapter à une nouvelle source lumineuse. S’il y a plusieurs types de source de lumière dans une scène, et qu’elles ont une température de couleur différente, la source de lumière dominante agit comme une référence pour l’algorithme automatique de la balance des blancs. Ce comportement peut être contourné en choisissant un réglage fixe de la balance des blancs qui correspond à la source de lumière que vous souhaitez utiliser comme référence.

Light environment (Environnement lumineux) :

  • Automatic (Automatique) : Identification et compensation automatiques pour la couleur de la source de lumière. C’est le réglage recommandé qui peut être utilisé dans la plupart des cas.

  • Automatic – outdoors (Automatique - extérieur) : Identification et compensation automatiques pour la couleur de la source de lumière. C’est le réglage recommandé qui peut être utilisé dans la plupart des cas à l’extérieur.

  • Custom – indoors (Personnalisé - intérieur) : Réglage fixe de la couleur pour une pièce avec une lumière artificielle autre qu’un éclairage fluorescent et bonne pour une température de couleur normale d’environ 2 800 K.

  • Custom – outdoors (Personnalisé - extérieur) : Réglage fixe de la couleur lorsque le temps est ensoleillé avec une température de couleur d’environ 5 500 K.

  • Fixed – fluorescent 1 (Fixe – fluorescent 1) : Réglage fixe de la couleur pour un éclairage fluorescent avec une température de couleur d’environ 4 000 K.

  • Fixed – fluorescent 2 (Fixe – fluorescent 2) : Réglage fixe de la couleur pour un éclairage fluorescent avec une température de couleur d’environ 3 000 K.

  • Fixed – indoors (Fixe - intérieur): Réglage fixe de la couleur pour une pièce avec une lumière artificielle autre qu’un éclairage fluorescent et bonne pour une température de couleur normale d’environ 2 800 K.

  • Fixed – outdoors 1 (Fixe - extérieur 1): Réglage fixe de la couleur lorsque le temps est ensoleillé avec une température de couleur d’environ 5 500 K.

  • Fixed – outdoors 2 (Fixe - extérieur 2): Réglage fixe de la couleur lorsque le temps est nuageux avec une température de couleur d’environ 6 500 K.

  • Street light – mercury (Lampadaire - mercure) : Réglage fixe de la couleur pour l’émission d’ultraviolets des ampoules à vapeur de mercure des lampadaires.

  • Street light – sodium -Lampadaire - sodium) : Réglage fixe de la couleur qui compense la couleur jaune orangée des ampoules à vapeur de sodium des lampadaires.

  • Hold current (Conserver les paramètres actuels) : Conserver les paramètres actuels et ne pas compenser les changements de lumière.

  • Manuel : Réglage fixe de la balance des blancs à l’aide d’un objet blanc. Faites glisser le cercle sur un objet que vous souhaitez que la caméra interprète comme blanc dans l’image en direct. Utilisez les curseurs Red balance (Balance des rouges) et Blue balance (Balance des bleus) pour régler manuellement la balance des blancs.

Mode jour-nuit

Filtre infrarouge :

  • Auto : Sélectionnez cette option pour activer et désactiver automatiquement le masque IR. lorsque la caméra est en mode jour, le masque IR est activé et bloque la lumière IR entrante ; en mode nuit, lorsque le masque IR est désactivé et la sensibilité à la lumière de la caméra augmente.

  • On (Activé) : Sélectionnez cette option pour activer le masque IR. L’image est en couleurs, mais avec une sensibilité à la lumière réduite.

  • Off (Désactivé) : Sélectionnez cette option pour désactiver le masque IR. L’image est en noir et blanc pour une meilleure sensibilité à la lumière.

Threshold (Seuil) : Utilisez le curseur pour régler le seuil d’éclairage auquel la caméra passe du mode jour au mode nuit.

  • Faites glisser le curseur vers Bright (Lumineux) pour réduire le seuil du masque IR. La caméra passe en mode nocturne plus tôt.

  • Faites glisser le curseur vers Dark (Sombre) pour augmenter le seuil du masque IR. La caméra passe en mode nocturne plus tard.

Infrarouge

Si votre périphérique n’a pas d’éclairage intégré, ces contrôles ne sont disponibles que lorsque vous connectez un accessoire Axis de support.

Allow illumination (Autoriser l’éclairage) : Activez cette option pour permettre à la caméra d’utiliser l’éclairage intégré en mode nuit.

Synchronize illumination (Synchroniser l’éclairage) : Activez cette option pour synchroniser automatiquement l’éclairage avec la lumière environnante. La synchronisation entre les modes jour et nuit fonctionne uniquement si le filtre infrarouge est réglé sur Auto ou Désactivé.

Automatic illumination angle (Angle d’éclairage automatique) : Activez cette option pour utiliser un angle d’éclairage automatique.

Illumination angle (Angle d’éclairage) : Utilisez le curseur pour régler manuellement l’angle d’éclairage, par exemple si l’angle doit être différent de l’angle de vue de la caméra. Si la caméra dispose d’un grand angle de vue, vous pouvez réduire l’angle d’éclairage (position de téléobjectif). Cela produira des coins sombres dans l’image.

Longueur d’onde IR : Sélectionnez la longueur d’onde souhaitée pour la lumière IR.

Lumière blanche

Allow illumination (Autoriser l’éclairage) : Activez cette option pour permettre à la caméra d’utiliser la lumière blanche en mode nuit.

Synchronize illumination (Synchroniser l’éclairage) : Activez cette option pour synchroniser automatiquement la lumière blanche avec la lumière environnante.

Exposure (Exposition)

Exposure mode (Mode d’exposition) : Sélectionnez un mode d’exposition afin de réduire rapidement les effets irréguliers sur l’image, tels que le clignotement produit par différents types de sources de lumière. Nous vous recommandons d’utiliser le mode d’exposition automatique ou la même fréquence que le réseau d’alimentation.

  • Automatic (Automatique) : La caméra règle automatiquement l’ouverture, le gain et l’obturateur.

  • Ouverture automatique : La caméra règle automatiquement l'ouverture et le gain. L'obturateur est fixe.

  • Obturateur automatique : La caméra règle automatiquement l'obturateur et le gain. L'ouverture est fixe.

  • Conserver les paramètres actuels : Verrouille les paramètres d'exposition actuels.

  • Flicker-free (Sans clignotement) : La caméra règle automatiquement l’ouverture et le gain et utilise uniquement les vitesses d’obturation suivantes : 1/50 s (50 Hz) et 1/60 s (60 Hz).

  • Sans clignotement 50 Hz : La caméra règle automatiquement l’ouverture et le gain et utilise la vitesse d’obturation 1/50 s.

  • Sans clignotement 60 Hz : La caméra règle automatiquement l’ouverture et le gain et utilise la vitesse d’obturation 1/60 s.

  • Réduction du clignotement : Identique au mode sans clignotement à la différence que la caméra peut utiliser n’importe quelle vitesse d’obturation supérieure à 1/100 s (50 Hz) et 1/120 s (60 Hz) pour les scènes plus lumineuses.

  • Réduction du clignotement 50 Hz : Identique au mode sans clignotement à la différence que la caméra peut utiliser n’importe quelle vitesse d’obturation supérieure à 1/100 s pour les scènes plus lumineuses.

  • Réduction du clignotement 60 Hz : Identique au mode sans clignotement à la différence que la caméra peut utiliser n’importe quelle vitesse d’obturation supérieure à 1/120 s pour les scènes plus lumineuses.

  • Manuel : L’ouverture, le gain et l’obturateur sont fixes.

Exposure zone (Zone d’exposition) : La zone d’exposition indique à la caméra de prioriser la qualité d’image dans la zone la plus importante de la scène. Sélectionnez la partie la plus intéressante de la scène pour calculer les niveaux d’exposition automatiques, par exemple la zone en face d’une porte d’entrée.

Remarque

Les zones d’exposition sont liées à l’image originale (non tournée), et les noms des zones s’appliquent à l’image originale. Cela signifie par exemple que si le flux vidéo pivote à 90°, la zone supérieure devient la zone de droite dans le flux, et que la zone de gauche devient la zone inférieure.

  • Automatic (Automatique) : Convient à la plupart des situations.

  • Center (Centre) : Utilise une zone fixe au centre de l’image pour calculer l’exposition. La zone a une taille et une position fixes dans la vidéo en direct.

  • Complet : Utilise la vidéo en direct entière pour calculer l’exposition.

  • Supérieur : Utilise une zone avec une taille et une position fixes dans la partie supérieure de l’image pour calculer l’exposition.

  • Inférieur : Utilise une zone avec une taille et une position fixes dans la partie inférieure de l’image pour calculer l’exposition.

  • Gauche : Utilise une zone avec une taille et une position fixes dans la partie gauche de l’image pour calculer l’exposition.

  • Droite : Utilise une zone avec une taille et une position fixes dans la partie droite de l’image pour calculer l’exposition.

  • Spot (Mesure sélective) : Utilise une zone avec une taille et une position fixes dans la vidéo en direct pour calculer l’exposition.

  • Custom (Personnalisé) : Utilise une zone dans la vidéo en direct pour calculer l’exposition. Vous pouvez ajuster la taille et la position de la zone.

Max shutter (Obturateur max.) : Sélectionnez la vitesse d’obturation afin d’améliorer la qualité des images. Les vitesses d’obturation lente (exposition plus longue) peuvent entraîner un flou de mouvement et une vitesse d’obturation trop rapide peut altérer la qualité de l’image. Pour une qualité optimale, réglez conjointement les options Obturateur max. et Gain max.

Max gain (Gain max.) : Sélectionnez le gain max. approprié. Si vous augmentez le gain maximal, cela améliore le niveau visible de détails dans les images sombres, mais augmente aussi le niveau de bruit. Davantage de bruit peut avoir pour résultat une utilisation accrue de la bande passante et du stockage. Si vous définissez le gain maximal sur une valeur élevée, les images peuvent être très différentes si les conditions d’éclairage diffèrent fortement entre le jour et la nuit. Pour une qualité optimale, réglez conjointement les options Gain max. et Obturateur max.

Motion-adaptive exposure (Exposition adaptative des mouvements) : Sélectionnez cette option pour réduire le flou de mouvement dans des conditions de faible luminosité.

Compromis flou-bruit : Utilisez le curseur afin de régler la priorité entre le flou de mouvement et le bruit. Si vous souhaitez donner la priorité à une faible bande passante et avoir moins de bruit aux dépens de détails sur les objets en mouvement, déplacez le curseur vers Low noise (Faible bruit). Si vous souhaitez donner la priorité aux détails sur les objets en mouvement aux dépens du bruit et de la bande passante, déplacez le curseur vers Low motion blur (Flou des mouvements au ralenti).

Remarque

Vous pouvez changer l’exposition en réglant l’exposition ou en réglant le gain. Si vous augmentez le temps d’exposition, il en résulte plus de flou de mouvement, et si vous augmentez le gain, cela entraîne plus de bruit. Si vous réglez Blur-noise trade-off (Compromis flou-bruit) sur Low noise (Faible bruit), l’exposition préférera des temps d’exposition plus longs par rapport au gain du capteur lorsque l’exposition est augmentée, et inversement si vous réglez le compromis sur Low motion blur (Flou des mouvements au ralenti). Le gain et le temps d’exposition atteignent en définitive leurs valeurs maximales dans des conditions de faible luminosité, quelle que soit la priorité définie.

Lock aperture (Verrouiller ouverture) : Activez cette option pour conserver la taille d’ouverture définie par le curseur Aperture (Ouverture). Désactivez cette option pour permettre à la caméra de régler automatiquement la taille de l’ouverture. Vous pouvez, par exemple, verrouiller l’ouverture dans des scènes avec des conditions d’éclairage constantes.

Aperture (Ouverture) : Utilisez le curseur pour ajuster la taille de l’ouverture, à savoir, quelle quantité de lumière passe à travers l’objectif. Pour permettre à davantage de lumière d’entrer dans le capteur et de produire ainsi une image plus lumineuse dans des conditions de faible luminosité, déplacez le curseur vers Open (Ouvert). Une grande ouverture réduit également la profondeur de champ, ce qui signifie que les objets proches ou éloignés de la caméra peuvent apparaître flous. Pour permettre une mise au point d’une plus grande partie de l’image, déplacez le curseur vers Closed (Fermé).

Exposure level (Niveau d’exposition) : Utilisez le curseur pour ajuster l’exposition de l’image.

Désembuage : Activez cette option pour détecter l’effet de buée et le supprimer automatiquement afin de produire une image plus nette.

Remarque

Nous vous recommandons de ne pas activer l’option Defog (Désembuage) dans les scènes présentant un faible contraste, des variations de luminosité importantes et lorsque la mise au point automatique est erronée. Cela peut affecter la qualité d’image en augmentant, par exemple, le contraste. Par ailleurs, trop de lumière peut également avoir un impact négatif sur la qualité d’image lorsque le désembuage est actif.

Flux

Général

Resolution (Résolution) : Sélectionnez la résolution d’image convenant à la scène de surveillance. Une résolution plus élevée accroît les besoins en matière de bande passante et de stockage.

Frame rate (Fréquence d’image) : Pour éviter les problèmes de bande passante sur le réseau ou réduire la taille du stockage, vous pouvez limiter la fréquence d’images à une valeur fixe. Si vous laissez la fréquence d’images à zéro, la fréquence d’images est maintenue à la fréquence la plus élevée possible dans les conditions actuelles. Une fréquence d’images plus élevée nécessite davantage de bande passante et de capacité de stockage.

Compression : Utilisez le curseur pour ajuster la compression de l’image. Une compression élevée se traduit par un débit binaire et une qualité d’image inférieurs. Une faible compression améliore la qualité de l’image, mais utilise davantage de bande passante et de capacité de stockage lors de l’enregistrement.

Vidéo signée : Activez cette option pour ajouter la fonction de vidéo signée à la vidéo. La vidéo signée protège la vidéo contre la falsification en ajoutant des signatures cryptographiques à la vidéo.

H.26x encoding (Encodage H.26x)

Zipstream : Technologie de réduction du débit binaire optimisée pour la vidéosurveillance qui réduit le débit binaire moyen dans un flux H.264 ou H.265 en temps réel. La technologie Axis Zipstream applique un débit binaire élevé dans les scènes comportant de nombreuses régions d’intérêt, par exemple, des objets en mouvement. Lorsque la scène est plus statique, Zipstream applique un débit binaire inférieur, ce qui réduit l’espace de stockage requis. Pour en savoir plus, voir la section Diminuer le débit binaire avec Axis Zipstream

  • Sélectionnez le niveau de réduction de débit binaire souhaité :
  • Désactivé : Aucune réduction du débit binaire.

  • Low (Faible) : Aucune dégradation visible de la qualité dans la plupart des scènes. Il s’agit de l’option par défaut et elle peut être utilisée dans tous les types de scènes pour réduire le débit binaire.

  • Medium (Moyen) : Effets visibles dans certaines scènes, à savoir, moins de bruit, et un niveau de détails légèrement inférieur dans les régions de moindre intérêt (par exemple, absence de mouvement).

  • High (Élevé) : Effets visibles dans certaines scènes, à savoir, moins de bruit, et un niveau de détails inférieur dans les régions de moindre intérêt (par exemple, absence de mouvement). Nous recommandons ce niveau pour les périphériques connectés au cloud et les périphériques qui utilisent un stockage local.

  • Higher (Plus élevé) : Effets visibles dans certaines scènes, à savoir, moins de bruit, et un niveau de détails inférieur dans les régions de moindre intérêt (par exemple, absence de mouvement).

  • Extrême : Effet visible dans la plupart des scènes. Le débit binaire est optimisé pour le stockage le plus petit possible.

Dynamic FPS (IPS dynamique) (images par seconde) : Activez cette option pour permettre une variation de la bande passante en fonction du niveau d’activité dans la scène. Davantage d’activité nécessite plus de bande passante.

Lower limit (Limite inférieure) : Saisissez une valeur pour ajuster la fréquence d’images entre le nombre d’ips minimal et le nombre d’ips par défaut du flux en fonction du mouvement de la scène. Nous vous recommandons d’utiliser une limite inférieure dans les scènes avec très peu de mouvement, où le nombre d’ips peut chuter à 1 ou moins.

Dynamic GOP (Group of Pictures) (Algorithme dynamique de groupe d’images (GOP) : Activez cette option pour ajuster dynamiquement l’intervalle entre les trames I en fonction du niveau d’activité dans la scène.

Upper limit (Limite supérieure) : Saisissez une longueur de GOP maximale, c’est-à-dire le nombre maximal de trames P entre deux trames I.

P-frames (Trames P) : Saisissez le nombre de trames P souhaitées. Plus ce nombre est élevé, plus la bande passante nécessaire est faible. Toutefois, en cas d’encombrement du réseau, la qualité de la vidéo peut se détériorer sensiblement.

Contrôle du débit binaire :

  • Moyenne : Sélectionnez cette option pour ajuster automatiquement le débit binaire sur une période plus longue et fournir la meilleure qualité d’image possible en fonction du stockage disponible.

    • Cliquez pour calculer le débit binaire cible en fonction du stockage disponible, de la durée de conservation et de la limite de débit binaire.

    • Débit binaire cible : Saisissez le Débit binaire cible souhaité.

    • Retention time (Durée de conservation) : Saisissez la durée de stockage en jours des enregistrements.

    • Storage (Stockage) : Affiche le stockage estimé qui peut être utilisé pour le flux.

    • Maximum bitrate (Débit binaire maximum) : Activez cette option pour définir une limite de débit binaire.

    • Bitrate limit (Limite de débit binaire) : Saisissez une limite de débit binaire supérieure au débit binaire cible.

  • Maximum (Maximum) : Sélectionnez cette option pour définir le débit binaire instantané maximum du flux en fonction de la bande passante de votre réseau.

    • Maximum (Maximum) : Saisissez le débit binaire maximum.

  • Variable (Variable) : Sélectionnez cette option pour autoriser une variation du débit binaire en fonction du niveau d’activité dans la scène. Davantage d’activité nécessite plus de bande passante. Nous vous recommandons cette option dans la plupart des cas.

Orientation

Miroir : Activez cette fonction pour mettre en miroir l’image.

Incrustations

: Cliquez pour ajouter une incrustation. Sélectionnez le type d’incrustation dans la liste déroulante :

  • Text (Texte) : Sélectionnez pour afficher un texte intégré à l’image de la vidéo en direct et visible dans toutes les vues, tous les enregistrements et tous les instantanés. Vous pouvez saisir votre propre texte et inclure des modificateurs pré-configurés pour afficher automatiquement, par exemple, l’heure, la date, la fréquence d’image.

    • : Cliquez pour ajouter le modificateur de date %F pour afficher le format aaaa-mm-jj.

    • : Cliquez pour ajouter le modificateur d’heure %X pour afficher le format hh:mm:ss (format 24 heures).

    • Modificateurs : Cliquez pour sélectionner l’un des modificateurs de la liste et l’ajouter à la zone de texte. Par exemple, %a indique le jour de la semaine.

    • Size (Taille) : Sélectionnez la taille de police souhaitée.

    • Appearance (Apparence) : Sélectionnez la couleur du texte et de l’arrière-plan, par exemple, du texte blanc sur fond noir (par défaut).

    • : Sélectionnez la position de l’incrustation dans l’image.

  • Image : Sélectionnez pour afficher une image statique superposée au flux vidéo. Vous pouvez utiliser des fichiers .bmp, .png, .jpeg ou .svg.

    Pour charger une image, cliquez sur Images. Avant de charger une image, vous pouvez choisir les options suivantes :

    • Scale with resolution (Mise à l’échelle) : Sélectionnez cette option pour adapter automatiquement l’image d’incrustation à la résolution vidéo.

    • Use transparency (Utiliser la transparence) : Sélectionnez cette option et saisissez la valeur hexadécimale RVB pour cette couleur. Utilisez le format RRGGBB. Exemples de valeurs hexadécimales : FFFFFF pour blanc, 000000 pour noir, FF00000 pour rouge, 6633FF pour bleu et 669900 pour vert. Uniquement pour les images .bmp.

  • Streaming indicator (Indicateur de diffusion) : Sélectionnez cette image pour afficher une animation superposée au flux vidéo. L’animation indique que le flux vidéo est en direct, même si la scène ne contient pas de mouvement.

    • Appearance (Apparence) : Sélectionnez la couleur d’animation et la couleur de l’arrière-plan, par exemple, une animation de couleur rouge sur un fond transparent (par défaut).

    • Size (Taille) : Sélectionnez la taille de police souhaitée.

    • : Sélectionnez la position de l’incrustation dans l’image.

Masques de confidentialité

: Cliquez pour créer un nouveau masque de confidentialité. Le nombre maximum de masques est fonction de la complexité de tous les masques combinés. Chaque masque peut avoir au maximum 10 points d’ancrage.

Privacy masks (Masques de confidentialité) : Cliquez pour modifier la couleur de tous les masques de confidentialité, ou pour supprimer définitivement tous les masques de confidentialité.

Taille de la cellule : Si vous choisissez la couleur mosaïque, les masques de confidentialité apparaissent comme des motifs pixellisés. Utilisez le curseur pour modifier la taille des pixels.

Masque x : Cliquez pour renommer, désactiver ou supprimer définitivement le masque.

Enregistrements

Applications

Add app (Ajouter une application) : cliquez pour installer une nouvelle application.

Find more apps (Trouver plus d’applications) : cliquez pour accéder à une page d’aperçu des applications Axis.

Le menu contextuel contient :

  • App log (Journal de l’application) : cliquez pour afficher un journal des événements de l’application. Le journal est utile lorsque vous contactez le support.

  • Activate license with a key (Activer la licence avec une clé) : si l’application nécessite une licence, vous devez l’activer. Utilisez cette option si votre périphérique n’a pas accès à Internet.

    Si vous n’avez pas de clé de licence, accédez à axis.com/applications. Vous avez besoin d’un code de licence et du numéro de série du produit Axis pour générer une clé de licence.

  • Activate license automatically (Activer la licence automatiquement) : si l’application nécessite une licence, vous devez l’activer. Utilisez cette option si votre périphérique a accès à Internet. Vous avez besoin d’un code de licence pour activer la licence.

  • Deactivate the license (Désactiver la licence) : désactivez la licence pour l’utiliser sur un autre périphérique. Si vous désactivez la licence, vous la supprimez aussi du périphérique. Pour désactiver la licence, vous avez besoin d’un accès à Internet.

  • Paramètres : configurer les paramètres.

  • Delete (Supprimer) : supprimez l’application de manière permanente du périphérique. Si vous ne désactivez pas d’abord la licence, elle reste active.

Remarque

Les performances du périphérique peuvent être affectées si vous exécutez plusieurs applications en même temps.

Start (Démarrer) : démarrez ou arrêtez l’application.

Open (Ouvrir) : cliquez pour accéder aux paramètres de l’application. Les paramètres disponibles dépendent de l’application. Certaines applications n’ont pas de paramètres.

Système

Date et heure

Le format de l’heure dépend des paramètres de langue du navigateur Web.

Remarque

Nous vous conseillons de synchroniser la date et l’heure du périphérique avec un serveur NTP.

Synchronization (Synchronisation) : sélectionnez une option pour synchroniser la date et l’heure du périphérique.

  • Automatic date and time (manual NTS KE servers) (Date et heure automatiques (serveurs NTS KE manuels)) Synchronisez avec les serveurs d'établissement de clés NTP sécurisés connectés au serveur DHCP.

    • Serveurs NTS KE manuels : saisissez l’adresse IP d’un ou de deux serveurs NTP. Si vous utilisez deux serveurs NTP, le périphérique synchronise et adapte son heure en fonction des entrées des deux serveurs.

  • Automatic date and time (NTP servers using DHCP) (Date et heure automatiques (serveurs NTP utilisant DHCP)) : synchronisez avec les serveurs NTP connectés au serveur DHCP.

    • Serveurs NTP de secours : saisissez l’adresse IP d’un ou de deux serveurs de secours.

  • Automatic date and time (serveurs NTP manuels) (Date et heure automatiques (serveur NTP manuel)) : synchronisez avec les serveurs NTP de votre choix.

    • Serveurs NTP manuels : saisissez l’adresse IP d’un ou de deux serveurs NTP. Si vous utilisez deux serveurs NTP, le périphérique synchronise et adapte son heure en fonction des entrées des deux serveurs.

  • Custom date and time (Date et heure personnalisées) : réglez manuellement la date et l’heure. Cliquez sur Get from system (Récupérer du système) pour récupérer les paramètres de date et d’heure une fois de votre ordinateur ou de votre périphérique mobile.

  • Time zone (Fuseau horaire) : sélectionnez le fuseau horaire à utiliser. L’heure est automatiquement réglée pour l’heure d’été et l’heure standard.
Remarque

Le système utilise les paramètres de date et heure dans tous les enregistrements, journaux et paramètres système.

Réseau

IPv4

Assign IPv4 automatically (Assigner IPv4 automatiquement) : Sélectionnez cette option pour laisser le routeur réseau attribuer une adresse IP au périphérique automatiquement. Nous recommandons l'IP automatique (DHCP) pour la plupart des réseaux.

Adresse IP : Saisissez une adresse IP unique pour le périphérique. Des adresses IP statiques peuvent être affectées au hasard dans des réseaux isolés, à condition que chaque adresse soit unique. Pour éviter les conflits, nous vous recommandons de contacter votre administrateur réseau avant d’attribuer une adresse IP statique.

Masque de sous-réseau : Saisissez le masque de sous-réseau pour définir les adresses à l'intérieur du réseau local. Toute adresse en dehors du réseau local passe par le routeur.

Routeur : Saisissez l’adresse IP du routeur par défaut (passerelle) utilisé pour connecter les appareils qui sont reliés à différents réseaux et segments de réseaux.

IPv6

Assign IPv6 automatically (Assigner IPv6 automatiquement) : Sélectionnez cette option pour activer IPv6 et laisser le routeur réseau attribuer une adresse IP au périphérique automatiquement.

Nom d'hôte

Attribuer un nom d'hôte automatiquement : Sélectionnez cette option pour laisser le routeur réseau attribuer un nom d'hôte au périphérique automatiquement.

Nom d'hôte : Saisissez manuellement le nom d'hôte afin de l'utiliser comme autre façon d'accéder au périphérique. Le nom d'hôte est utilisé dans le rapport de serveur et dans le journal système. Les caractères autorisés sont les suivants : A–Z, a–z, 0–9 et -.

Serveurs DNS

Affecter DNS automatiquement : Sélectionnez cette option pour laisser le routeur réseau attribuer automatiquement des domaines de recherche et des adresses de serveur DNS au périphérique. Nous recommandons le DNS automatique (DHCP) pour la plupart des réseaux.

Domaines de recherche : Lorsque vous utilisez un nom d’hôte qui n’est pas entièrement qualifié, cliquez sur Ajouter un domaine de recherche (Add search domain) et saisissez un domaine dans lequel rechercher le nom d’hôte utilisé par le périphérique.

Serveurs DNS : Cliquez sur Add DNS server (Serveur DNS principal) et saisissez l’adresse IP du serveur DNS. Cela assure la conversion de noms d'hôte en adresses IP sur votre réseau.

HTTP et HTTPS

Autoriser l’accès via : Sélectionnez cette option si un utilisateur est autorisé à se connecter au périphérique via HTTP,HTTPS, ou les deux protocoles HTTP et HTTPS.

Le protocole HTTPS permet le cryptage des demandes de consultation de pages des utilisateurs, ainsi que des pages envoyées en réponse par le serveur Web. L’échange crypté des informations est régi par l’utilisation d’un certificat HTTPS, garantissant l’authenticité du serveur.

Pour utiliser HTTPS sur le périphérique, vous devez installer un certificat HTTPS. Accédez à System > Security (Système > Sécurité) pour créer et installer des certificats.

Remarque

Si vous affichez des pages Web cryptées via HTTPS, il se peut que vos performances baissent, en particulier lorsque vous faites une requête de page pour la première fois.

Port HTTP : Entrez le port HTTP à utiliser. Le port 80 ou tout port de la plage 1024-65535 sont autorisés. Si vous êtes connecté en tant qu’administrateur, vous pouvez également saisir n’importe quel port de la plage 1-1023. Si vous utilisez un port de cette plage, vous recevez un avertissement.

Port HTTPS : Entrez le port HTTPS à utiliser. Le port 443 ou tout port de la plage 1024-65535 sont autorisés. Si vous êtes connecté en tant qu’administrateur, vous pouvez également saisir n’importe quel port de la plage 1-1023. Si vous utilisez un port de cette plage, vous recevez un avertissement.

Certificate (Certificat) : Sélectionnez un certificat pour activer HTTPS pour le périphérique.

Friendly name (Pseudonyme)

Bonjour®: Activez cette option pour effectuer une détection automatique sur le réseau.

Bonjour name (Nom Bonjour) : Saisissez un pseudonyme qui sera visible sur le réseau. Le nom par défaut est le nom du périphérique et l’adresse MAC.

Use UPnP (Utiliser UPnP)® : Activez cette option pour effectuer une détection automatique sur le réseau.

UPnP name (Nom UPnP) : Saisissez un pseudonyme qui sera visible sur le réseau. Le nom par défaut est le nom du périphérique et l’adresse MAC.

Connexion Cloud en un clic

One-Click Cloud Connect (O3C) associé à un service O3C fournit un accès Internet simple et sécurisé à des vidéos en direct et enregistrées accessibles depuis n’importe quel lieu. Pour plus d’informations, voir axis.com/end-to-end-solutions/hosted-services.

Autoriser O3C :

  • One-click (Un clic) : Le paramètre par défaut. Maintenez le bouton de commande enfoncé sur le périphérique pour établir une connexion avec un service O3C via Internet. Vous devez enregistrer le périphérique auprès du service O3C dans les 24 heures après avoir appuyé sur le bouton de commande. Sinon, le périphérique se déconnecte du service O3C. Une fois l’enregistrement du périphérique effectué, Always (Toujours) est activé et le périphérique reste connecté au service O3C.

  • Always (Toujours) : Le périphérique tente en permanence d’établir une connexion avec un service O3C via Internet. Une fois inscrit, le périphérique reste connecté au service O3C. Utilisez cette option si le bouton de commande du périphérique est hors de portée.

  • No (Non) : Désactive le service O3C.

Proxy settings (Paramètres proxy) : si besoin, saisissez les paramètres proxy à connecter au serveur proxy.

Host (Hôte) : Saisissez l’adresse du serveur proxy.

Port: Saisissez le numéro du port utilisé pour l’accès.

Identifiant et Mot de passe : Si nécessaire, saisissez un nom d’utilisateur et un mot de passe pour le serveur proxy.

Authentication method (Méthode d'authentification) :

  • Base : Cette méthode est le schéma d’authentification le plus compatible pour HTTP. Elle est moins sécurisée que la méthode Digest, car elle envoie le nom d’utilisateur et le mot de passe non cryptés au serveur.

  • Digest : Cette méthode est plus sécurisée car elle transfère toujours le mot de passe crypté à travers le réseau.

  • Auto : Cette option permet au périphérique de sélectionner la méthode d’authentification selon les méthodes prises en charge. Elle donne priorité à la méthode Digest sur la méthode Basic (Base).

Clé d’authentification propriétaire (OAK) : Cliquez sur Get key (Récupérer la clé) pour récupérer la clé d’authentification du propriétaire. Cela n’est possible que si le périphérique est connecté à Internet sans pare-feu ni proxy.

SNMP :

Le protocole SNMP (Simple Network Management Protocol) autorise la gestion à distance des périphériques réseau.

SNMP : : Sélectionnez la version de SNMP à utiliser.

  • v1 et v2c :

    • Communauté en lecture : Saisissez le nom de la communauté disposant d’un accès en lecture seule à tous les objets SNMP pris en charge. La valeur par défaut est publique.

    • Communauté en écriture : Saisissez le nom de la communauté disposant d’un accès en lecture/écriture seule à tous les objets SNMP pris en charge (à l’exception des objets en lecture seule). La valeur par défaut est écriture.

    • Activer les déroutements : Activez cette option pour activer les rapports de déroutement. Le périphérique utilise les déroutements pour envoyer des messages à un système de gestion concernant des événements importants ou des changements de statut. Dans l’interface du périphérique, vous pouvez configurer des déroutements pour SNMP v1 et v2c. Les déroutements sont automatiquement désactivés si vous passez à SNMP v3 ou si vous désactivez SNMP. Si vous utilisez SNMP v3, vous pouvez configurer les déroutements via l’application de gestion SNMP v3.

    • Adresse de déroutement : Entrez l’adresse IP ou le nom d’hôte du serveur de gestion.

    • Communauté de déroutement : saisissez la communauté à utiliser lors de l’envoi d’un message de déroutement au système de gestion.

    • Déroutements :

      • Démarrage à froid : Envoie un message de déroutement au démarrage du périphérique.

      • Démarrage à chaud : Envoie un message de déroutement lorsque vous modifiez un paramètre SNMP.

      • Lien vers le haut : Envoie un message d’interruption lorsqu’un lien change du bas vers le haut.

      • Échec de l’authentification : Envoie un message de déroutement en cas d’échec d’une tentative d’authentification.

Remarque

Tous les déroutements Axis Video MIB sont activés lorsque vous activez les déroutements SNMP v1 et v2c. Pour plus d’informations, reportez-vous à AXIS OS Portal > SNMP.

  • v3 : SNMP v3 est une version plus sécurisée qui fournit un cryptage et mots de passe sécurisés. Pour utiliser SNMP v3, nous vous recommandons d’activer HTTPS, car le mot de passe est envoyé via ce protocole. Cela empêche également les tiers non autorisés d’accéder aux déroutements v1 et v2c SNMP non cryptés. Si vous utilisez SNMP v3, vous pouvez configurer les déroutements via l’application de gestion SNMP v3.

    • Mot de passe pour le compte « initial » : Entrez le mot de passe SNMP du compte nommé « initial ». Bien que le mot de passe puisse être envoyé sans activer le protocole HTTPS, nous ne le recommandons pas. Le mot de passe SNMP v3 ne peut être configuré qu’une fois, et de préférence seulement lorsque le protocole HTTPS est activé. Une fois le mot de passe configuré, le champ de mot de passe ne s’affiche plus. Pour reconfigurer le mot de passe, vous devez réinitialiser le périphérique aux paramètres des valeurs par défaut.

Connected clients (Clients connectés)

La liste affiche tous les clients qui sont connectés au périphérique.

Update (Mettre à jour) : Cliquez pour actualiser la liste.

Sécurité

Certificats

Les certificats servent à authentifier les périphériques d’un réseau. Le périphérique prend en charge deux types de certificats :

  • Certificats serveur/client

    Un certificat serveur/client valide l’identité du périphérique et peut être auto-signé ou émis par une autorité de certification (CA). Un certificat auto-signé offre une protection limitée et peut être utilisé avant l'obtention d'un certificat CA émis.

  • Certificats CA

    Un certificat CA permet d’authentifier un certificat d’homologue, par exemple pour valider l’identité d’un serveur d’authentification lorsque le périphérique se connecte à un réseau protégé par IEEE 802.1X. Le périphérique dispose de plusieurs certificats CA préinstallés.

Les formats suivants sont pris en charge :

  • Formats de certificats : .PEM, .CER et .PFX

  • Formats de clés privées : PKCS#1 et PKCS#12

Important

Si vous réinitialisez le périphérique aux valeurs par défaut, tous les certificats sont supprimés. Les certificats CA préinstallés sont réinstallés.

Filtrez les certificats dans la liste.

Add certificate (Ajouter un certificat) : cliquez pour ajouter un certificat.

Le menu contextuel contient :

  • Certificate information (Informations sur le certificat) : affichez les propriétés d’un certificat installé.

  • Delete certificate (Supprimer certificat) : supprimez le certificat.

  • Create certificate signing request (Créer une demande de signature du certificat) : créez une demande de signature du certificat pour l’envoyer à une autorité d’enregistrement afin de demander un certificat d’identité numérique.

Norme IEEE 802.1x

La norme IEEE 802.1x est une norme IEEE servant au contrôle de l’admission au réseau basé sur les ports en fournissant une authentification sécurisée des périphériques réseau câblés et sans fil. IEEE 802.1x repose sur le protocole EAP (Extensible Authentication Protocol).

Pour accéder à un réseau protégé par IEEE 802.1x, les périphériques réseau doivent s’authentifier. L’authentification est réalisée par un serveur d’authentification, généralement un serveur RADIUS (par exemple le Service d’Authentification Internet de Microsoft et FreeRADIUS).

Certificats

Lorsqu’il est configuré sans certificat CA, la validation du certificat du serveur est désactivée et le périphérique essaie de s’authentifier indépendamment du réseau auquel il est connecté.

En cas d’utilisation d’un certificat, lors de l’implémentation Axis, le périphérique et le serveur d’authentification s’authentifient avec des certificats numériques à l’aide de EAP-TLS (Extensible Authentication Protocol - Transport Layer Security).

Pour permettre au périphérique d’accéder à un réseau protégé par des certificats, un certificat client signé doit être installé sur le périphérique.

Certificat client : Sélectionnez un certificat client pour utiliser IEEE 802.1x. Le serveur d’authentification utilise le certificat CA pour valider l’identité du client.

Certificat CA : Sélectionnez un certificat CA pour valider l’identité du serveur d’authentification. Si aucun certificat n’est sélectionné, le périphérique essaie de s’authentifier indépendamment du réseau auquel il est connecté.

EAP identity (Identité EAP) : Saisissez l’option Identity (Identité) de l’utilisateur associée au certificat du client.

EAPOL version (Version EAPOL) : sélectionnez la version EAPOL utilisée dans votre commutateur réseau.

Utiliser IEEE 802.1x : Sélectionnez cette option pour utiliser le protocole IEEE 802.1x.

Empêcher les attaques par force brute

Blocage : Activez cette option pour bloquer les attaques par force brute. Une attaque par force brute utilise l’essai-erreur pour deviner les informations de connexion ou les clés de cryptage.

Période de blocage : Saisissez le nombre de secondes pour bloquer une attaque par force brute.

Conditions de blocage : Saisissez le nombre d’échecs d’authentification autorisés par seconde avant le démarrage du blocage. Vous pouvez définir le nombre d’échecs autorisés à la fois au niveau de la page et au niveau du périphérique.

Filtre d’adresse IP

Utiliser un filtre : Sélectionnez cette option pour filtrer les adresses IP autorisées à accéder au périphérique.

Politique : Choisissez cette option pour Allow (Autoriser) l’accès ou Deny (Refuser) l’accès pour certaines adresses IP.

Adresses : Saisissez les numéros IP qui sont autorisés ou non à accéder au périphérique. Vous pouvez également utiliser le format CIDR.

Certificat de firmware avec signature personnalisée

Pour installer le firmware de test ou tout autre firmware personnalisé d’Axis sur le périphérique, vous avez besoin d’un certificat de firmware avec signature personnalisée. Le certificat vérifie que le firmware est approuvé à la fois par le propriétaire du périphérique et par Axis. Le firmware ne peut être exécuté que sur un périphérique précis, identifié par son numéro de série unique et son ID de puce. Seul Axis, qui détient la clé pour les signer, peut créer des certificats de firmware avec signature personnalisée.

Cliquez sur Install (Installer) pour installer le certificat. Vous devez installer le certificat avant d’installer le firmware.

Utilisateurs

Add user (Ajouter un utilisateur) : cliquez pour ajouter un nouvel utilisateur. Vous pouvez ajouter jusqu’à 100 utilisateurs.

Nom d’utilisateur : saisissez un nom d’utilisateur unique.

New password (Nouveau mot de passe) : saisissez un mot de passe pour l’utilisateur. Les mots de passe doivent comporter entre 1 et 64 caractères. Seuls les caractères ASCII imprimables (codes 32 à 126) sont autorisés dans le mots de passe, comme les lettres, les chiffres, les signes de ponctuation et certains symboles.

Repeat password (Répéter le mot de passe) : saisissez à nouveau le même mot de passe.

Role (Rôle) :

  • Administrator (Administrateur) : accès sans restriction à tous les paramètres. Les administrateurs peuvent également ajouter, mettre à jour et supprimer les autres utilisateurs.

  • Operator (Opérateur) : accès à tous les paramètres à l’exception de :

    • tous les paramètres System (Système).

    • Ajout d’applications.

  • Viewer (Observateur) : est autorisé à :

    • regarder et prendre des captures d’écran d’un flux vidéo.

    • regarder et exporter les enregistrements.

    • Avec accès utilisateur PTZ : panoramique, inclinaison et zoom.

Le menu contextuel contient :

Update user (Mettre à jour l’utilisateur) : modifiez les propriétés de l’utilisateur.

Delete user (Supprimer l’utilisateur) : supprimez l’utilisateur. Vous ne pouvez pas supprimer l’utilisateur racine.

Anonymous users (Utilisateurs anonymes)

Allow anonymous viewers (Autoriser les observateurs anonymes) : activez cette option pour autoriser toute personne à accéder au périphérique en tant qu’observateur sans se connecter avec un compte utilisateur.

Allow anonymous PTZ operators (Autoriser les opérateurs PTZ anonymes) : activez cette option pour autoriser les utilisateurs anonymes à utiliser le panoramique, l’inclinaison et le zoom sur l’image.

Événements

Règles

Une règle définit les conditions requises pour que le produit exécute une action. La liste affiche toutes les règles actuellement configurées dans le produit.

Remarque

Vous pouvez créer jusqu’à 256 règles d’action.

Ajouter une règle : Cliquez pour créer une règle.

Nom : Nommez la règle.

Attente entre les actions : Saisissez la durée minimale (hh:mm:ss) qui doit s’écouler entre les activations de règle. Cela est utile si la règle est activée par exemple en mode jour/nuit, afin d’éviter que de faibles variations d’éclairage pendant le lever et le coucher de soleil activent la règle à plusieurs reprises.

Condition : Sélectionnez une condition dans la liste. Une condition doit être remplie pour que le périphérique exécute une action. Si plusieurs conditions sont définies, toutes doivent être satisfaites pour déclencher l’action. Pour plus d’informations sur des conditions spécifiques, consultez Get started with rules for events (Consulter les règles pour les événements).

Utiliser cette condition comme déclencheur : Sélectionnez cette option pour que cette première condition fonctionne uniquement comme déclencheur de démarrage. Cela signifie qu’une fois la règle activée, elle reste active tant que toutes les autres conditions sont remplies, quel que soit l’état de la première condition. Si vous ne sélectionnez pas cette option, la règle est simplement active lorsque toutes les conditions sont remplies.

Inverser cette condition : Sélectionnez cette option si vous souhaitez que cette condition soit l’inverse de votre sélection.

Ajouter une condition : Cliquez pour ajouter une condition supplémentaire.

Action : Sélectionnez une action dans la liste et saisissez les informations requises. Pour plus d’informations sur des actions spécifiques, consultez Get started with rules for events (Consulter les règles pour les événements).

Destinataires

Vous pouvez configurer votre périphérique pour qu’il informe des destinataires lorsque des événements surviennent ou lorsque des fichiers sont envoyés. La liste affiche tous les destinataires actuellement configurés dans le produit, ainsi que des informations sur leur configuration.

Remarque

Vous pouvez créer jusqu’à 20 destinataires.

Ajouter un destinataire : Cliquez pour ajouter un destinataire.

Name (Nom) : Entrez le nom du destinataire.

Type (Type) : Choisissez dans la liste. :

  • FTP

    • Host (Hôte) : Entrez l’adresse IP du serveur ou son nom d’hôte. Si vous saisissez un nom d’hôte, assurez-vous qu’un serveur DNS est spécifié sous System > Network > IPv4 and IPv6 (Système > Réseau > IPv4 et IPv6).

    • Port (Port) : Saisissez le numéro de port utilisé par le serveur FTP. Le numéro par défaut est 21.

    • Dossier : Saisissez le chemin d’accès au répertoire dans lequel vous souhaitez stocker des fichiers. Si ce répertoire n’existe pas déjà sur le serveur FTP, un message d’erreur s’affiche lors du chargement des fichiers.

    • Nom d’utilisateur : Saisissez le nom d’utilisateur pour la connexion.

    • Mot de passe : Entrez le mot de passe pour la connexion.

    • Utiliser un nom de fichier temporaire : Sélectionnez cette option pour télécharger des fichiers avec des noms de fichiers temporaires, générés automatiquement. Les fichiers sont renommés comme vous le souhaitez une fois le chargement terminé. Si le chargement est abandonné/interrompu, vous n’obtenez pas de fichiers corrompus. Cependant, vous obtiendrez probablement toujours les fichiers temporaires. Vous saurez ainsi que tous les fichiers qui portent le nom souhaité sont corrects.

    • Utiliser une connexion FTP passive : dans une situation normale, le produit demande simplement au serveur FTP cible d’ouvrir la connexion de données. Le périphérique initie activement le contrôle FTP et la connexion de données vers le serveur cible. Cette opération est normalement nécessaire si un pare-feu est présent entre le périphérique et le serveur FTP cible.

  • HTTP

    • URL : Saisissez l’adresse réseau du serveur HTTP et le script qui traitera la requête. Par exemple : http://192.168.254.10/cgi-bin/notify.cgi.

    • Nom d’utilisateur : Saisissez le nom d’utilisateur pour la connexion.

    • Mot de passe : Entrez le mot de passe pour la connexion.

    • Proxy : Activez cette option et saisissez les informations requises si un serveur proxy doit être fourni pour la connexion au serveur HTTP.

  • HTTPS

    • URL : Saisissez l’adresse réseau du serveur HTTPS et le script qui traitera la requête. Par exemple : https://192.168.254.10/cgi-bin/notify.cgi.

    • Validate server certificate (Valider le certificat du serveur) : Sélectionnez cette option pour valider le certificat qui a été créé par le serveur HTTPS.

    • Nom d’utilisateur : Saisissez le nom d’utilisateur pour la connexion.

    • Mot de passe : Entrez le mot de passe pour la connexion.

    • Proxy : Activez cette option et saisissez les informations requises si un serveur proxy doit être fourni pour la connexion au serveur HTTPS.

  • Stockage réseau

    Vous pouvez ajouter un stockage réseau comme un NAS (Unité de stockage réseaux) et l’utiliser comme destinataire pour stocker des fichiers. Les fichiers sont stockés au format de fichier Matroska (MKV).

    • Host (Hôte) : Saisissez l’adresse IP ou le nom d’hôte du stockage réseau.

    • Partage : Saisissez le nom du partage sur l’hôte.

    • Dossier : Saisissez le chemin d’accès au répertoire dans lequel vous souhaitez stocker des fichiers.

    • Nom d’utilisateur : Saisissez le nom d’utilisateur pour la connexion.

    • Mot de passe : Entrez le mot de passe pour la connexion.

  • SFTP

    • Host (Hôte) : Entrez l’adresse IP du serveur ou son nom d’hôte. Si vous saisissez un nom d’hôte, assurez-vous qu’un serveur DNS est spécifié sous System > Network > IPv4 and IPv6 (Système > Réseau > IPv4 et IPv6).

    • Port (Port) : Saisissez le numéro de port utilisé par le serveur SFTP. Le numéro par défaut est 22.

    • Dossier : Saisissez le chemin d’accès au répertoire dans lequel vous souhaitez stocker des fichiers. Si ce répertoire n’existe pas déjà sur le serveur SFTP, un message d’erreur s’affiche lors du chargement des fichiers.

    • Nom d’utilisateur : Saisissez le nom d’utilisateur pour la connexion.

    • Mot de passe : Entrez le mot de passe pour la connexion.

    • Type de clé publique hôte SSH (MD5) : Entrez l’empreinte de la clé publique de l’hôte distant (une chaîne hexadécimale à 32 chiffres). Le client SFTP prend en charge les serveurs SFTP utilisant SSH-2 avec les types de clé hôte RSA, DSA, ECDSA et ED25519. RSA est la méthode préférentielle pendant la négociation, suivie par ECDSA, ED25519 et DSA. Assurez-vous d’entrer la bonne clé MD5 utilisée par votre serveur SFTP. Bien que le périphérique Axis prenne en charge les clés de hachage MD5 et SHA-256, nous recommandons l’utilisation de SHA-256 en raison de sa sécurité supérieure à celle de MD5. Pour plus d’informations sur la manière de configurer un serveur SFTP avec un périphérique Axis, accédez à la page Portail AXIS OS.

    • Type de clé publique hôte SSH (SHA256) : Entrez l’empreinte de la clé publique de l’hôte distant (une chaîne codée Base64 à 43 chiffres). Le client SFTP prend en charge les serveurs SFTP utilisant SSH-2 avec les types de clé hôte RSA, DSA, ECDSA et ED25519. RSA est la méthode préférentielle pendant la négociation, suivie par ECDSA, ED25519 et DSA. Assurez-vous d’entrer la bonne clé MD5 utilisée par votre serveur SFTP. Bien que le périphérique Axis prenne en charge les clés de hachage MD5 et SHA-256, nous recommandons l’utilisation de SHA-256 en raison de sa sécurité supérieure à celle de MD5. Pour plus d’informations sur la manière de configurer un serveur SFTP avec un périphérique Axis, accédez à la page Portail AXIS OS.

    • Utiliser un nom de fichier temporaire : Sélectionnez cette option pour télécharger des fichiers avec des noms de fichiers temporaires, générés automatiquement. Les fichiers sont renommés comme vous le souhaitez une fois le chargement terminé. Si le chargement est abandonné/interrompu, vous n’obtenez pas de fichiers corrompus. Cependant, vous obtiendrez probablement toujours les fichiers temporaires. Vous saurez ainsi que tous les fichiers qui portent le nom souhaité sont corrects.

  • SIP :

    • Compte SIP de départ : Choisissez dans la liste.

    • Adresse SIP de destination : Entrez l’adresse SIP.

  • E-mail

    • Envoyer l’e-mail à : Entrez l’adresse e-mail à laquelle envoyer les e-mails. Pour entrer plusieurs adresses e-mail, séparez-les par des virgules.

    • Envoyer un e-mail depuis : Saisissez l’adresse e-mail du serveur d’envoi.

    • Nom d’utilisateur : Saisissez le nom d’utilisateur du serveur de messagerie. Laissez ce champ vierge si le serveur de messagerie ne nécessite pas d’authentification.

    • Mot de passe : Entrez le mot de passe du serveur de messagerie. Laissez ce champ vierge si le serveur de messagerie ne nécessite pas d’authentification.

    • Serveur e-mail (SMTP) : Saisissez le nom du serveur SMTP, par exemple, smtp.gmail.com, smtp.mail.yahoo.com.

    • Port (Port) : Saisissez le numéro de port du serveur SMTP, en utilisant des valeurs comprises dans la plage 0-65535. La valeur par défaut est 587.

    • Cryptage : Pour utiliser le cryptage, sélectionnez SSL ou TLS.

    • Validate server certificate (Valider le certificat du serveur) : Si vous utilisez le cryptage, sélectionnez cette option pour valider l’identité du périphérique. Le certificat peut être auto-signé ou émis par une autorité de certification (CA).

    • Authentification POP : Activez cette option pour saisir le nom du serveur POP, par exemple pop.gmail.com.

    • Remarque

      Certains fournisseurs de messagerie électronique ont des filtres de sécurité qui empêchent les utilisateurs de recevoir ou de visualiser des pièces jointes de grande taille ou encore de recevoir des messages électroniques programmés ou similaires. Vérifiez la politique de sécurité de votre fournisseur de messagerie électronique pour éviter que votre compte de messagerie soit bloqué ou pour ne pas manquer de messages attendus.

  • TCP

    • Hôte : Entrez l’adresse IP du serveur ou son nom d’hôte. Si vous saisissez un nom d’hôte, assurez-vous qu’un serveur DNS est spécifié sous System > Network > IPv4 and IPv6 (Système > Réseau > IPv4 et IPv6).

    • Port : Saisissez le numéro du port utilisé pour accéder au serveur.

Test : Cliquez pour tester la configuration.

Le menu contextuel contient :

Afficher le destinataire : cliquez pour afficher les détails de tous les destinataires.

Copier un destinataire : Cliquez pour copier un destinataire. Lorsque vous effectuez une copie, vous pouvez apporter des modifications au nouveau destinataire.

Supprimer le destinataire : Cliquez pour supprimer le destinataire de manière définitive.

Calendriers

Les calendriers et les impulsions peuvent être utilisés comme conditions dans les règles. La liste affiche tous les calendriers et impulsions actuellement configurés dans le produit, ainsi que des informations sur leur configuration.

Ajouter un calendrier: Cliquez pour créer un calendrier ou une impulsion.

Déclencheur manuel

Le déclencheur manuel est utilisé pour déclencher manuellement une règle. Le déclencheur manuel peut être utilisé pour valider des actions pendant l’installation et la configuration du produit.

MQTT

MQTT (message queuing telemetry transport) est un protocole de messagerie standard pour l’Internet des objets (IoT). Conçu pour simplifier l’intégration IoT, il est utilisé dans de nombreux secteurs pour connecter des périphériques distants avec une empreinte de code réduite et une bande passante réseau minimale. Le client MQTT du firmware des périphériques Axis peut simplifier l’intégration des données et des événements produits sur le périphérique dans les systèmes qui ne sont pas des systèmes de gestion vidéo (VMS).

Configurez le périphérique en tant que client MQTT. La communication MQTT est basée sur deux entités, les clients et le courtier. Les clients peuvent envoyer et recevoir des messages. Le courtier est responsable de l’acheminement des messages entre les clients.

Pour en savoir plus su MQTT, consultez AXIS OS Portal.

MQTT client (Client MQTT)

Connexion : Activez ou désactivez le client MQTT.

Status (Statut) : Affiche le statut actuel du client MQTT.

Courtier

Host (Hôte) : Saisissez le nom d’hôte ou l’adresse IP du serveur MQTT.

Protocol (Protocole) : Sélectionnez le protocole à utiliser.

Port (Port) : Saisissez le numéro de port.

  • 1883 est la valeur par défaut pour MQTT sur TCP.

  • 8883 est la valeur par défaut pour MQTT sur SSL.

  • 80 est la valeur par défaut pour MQTT sur WebSocket.

  • 443 est la valeur par défaut pour MQTT sur WebSocket Secure.

Nom d’utilisateur : Saisissez le nom d’utilisateur utilisé par le client pour accéder au serveur.

Mot de passe : Saisissez un mot de passe pour le nom d’utilisateur.

Client ID (Identifiant client) : Entrez un identifiant client. L’identifiant client est envoyé au serveur lorsque le client s’y connecte.

Clean session (Nettoyer la session) : Contrôle le comportement lors de la connexion et de la déconnexion. Lorsque cette option est sélectionnée, les informations d’état sont supprimées lors de la connexion et de la déconnexion.

Keep alive interval (Intervalle Keep Alive) : L’intervalle Keep Alive permet au client de détecter quand le serveur n’est plus disponible sans devoir observer le long délai d’attente TCP/IP.

Timeout (Délai d'attente) : Intervalle de temps en secondes pour permettre l’établissement d’une connexion. Valeur par défaut : 60

Préfixe de rubrique du périphérique : Utilisé dans les valeurs par défaut pour le sujet contenu dans le message de connexion et le message LWT sur l’onglet MQTT client (Client MQTT), et dans les conditions de publication sur l’onglet MQTT publication (Publication MQTT).

Reconnect automatically (Reconnexion automatique) : Spécifie si le client doit se reconnecter automatiquement en cas de déconnexion.

Connect message (Message de connexion)

Spécifie si un message doit être envoyé lorsqu’une connexion est établie.

Send message (Envoyer message) : Activez cette option pour envoyer des messages.

Use default (Utiliser les valeurs par défaut) : Désactivez cette option pour saisir votre propre message par défaut.

Topic (Rubrique) : Saisissez la rubrique du message par défaut.

Payload (Charge utile) : Saisissez le contenu du message par défaut.

Conserver : Sélectionnez cette option pour conserver l’état du client sur cette Rubrique.

QoS : Modifiez la couche QoS pour le flux de paquets.

Message Dernière Volonté et Testament

Last Will Testament (LWT) permet à un client de fournir un testament avec ses identifiants lors de sa connexion au courtier. Si le client se déconnecte incorrectement plus tard (peut-être en raison d'une défaillance de sa source d'alimentation), il peut laisser le courtier délivrer un message aux autres clients. Ce message LWT présente la même forme qu’un message ordinaire. Il est acheminé par le même mécanisme.

Send message (Envoyer message) : Activez cette option pour envoyer des messages.

Use default (Utiliser les valeurs par défaut) : Désactivez cette option pour saisir votre propre message par défaut.

Topic (Rubrique) : Saisissez la rubrique du message par défaut.

Payload (Charge utile) : Saisissez le contenu du message par défaut.

Conserver : Sélectionnez cette option pour conserver l’état du client sur cette Rubrique.

QoS : Modifiez la couche QoS pour le flux de paquets.

MQTT publication (Publication MQTT)

Utiliser le préfixe de rubrique par défaut : Sélectionnez cette option pour utiliser le préfixe de rubrique par défaut, défini dans la rubrique du périphérique dans l’onglet MQTT client (Client MQTT).

Inclure le nom de rubrique : Sélectionnez cette option pour inclure la rubrique qui décrit l’état dans la rubrique MQTT.

Inclure les espaces de noms de rubrique : Sélectionnez cette option pour inclure des espaces de noms de rubrique ONVIF dans la rubrique MQTT.

Inclure le numéro de série : Sélectionnez cette option pour inclure le numéro de série du périphérique dans la charge utile MQTT.

Add condition (Ajouter condition) : Cliquez pour ajouter une condition.

Retain (Conserver) : Définit les messages MQTT qui sont envoyés et conservés.

  • Aucun : Envoyer tous les messages comme non conservés.

  • Property (Propriété) : Envoyer seulement les messages avec état comme conservés.

  • All (Tout) : Envoyer les messages avec état et sans état, comme conservés.

QoS : Sélectionnez le niveau souhaité pour la publication MQTT.

Abonnements MQTT

Ajouter abonnement (Add subscription) : Cliquez pour ajouter un nouvel abonnement MQTT.

Subscription filter (Filtre d’abonnements) : Saisissez le sujet MQTT auquel vous souhaitez vous abonner.

Use device topic prefix (Utiliser le préfixe de rubrique du périphérique) : Ajoutez le filtre d’abonnement comme préfixe au sujet MQTT.

Subscription type (Type d’abonnement) :

  • Stateless (Sans état) : Sélectionnez cette option pour convertir les messages MQTT en message sans état.

  • Stateful (Avec état) : Sélectionnez cette option pour convertir les messages MQTT dans une condition. La charge utile est utilisée comme état.

QoS : Sélectionnez le niveau souhaité pour l’abonnement MQTT.

Stockage

Network Storage (Stockage réseau)

Add network storage (Ajouter un stockage réseau) : cliquez pour ajouter un partage réseau où vous pouvez enregistrer les enregistrements.

  • Adresse : saisissez l’adresse IP ou le nom du serveur hôte, en général une unité NAS. Nous vous conseillons de configurer l’hôte pour qu’il utilise une adresse IP fixe (autre que DHCP puisqu’une adresse IP dynamique peut changer) ou d’utiliser des noms DNS. Les noms Windows SMB/CIFS ne sont pas pris en charge.

  • Network Share (Partage réseau) : Saisissez le nom de l’emplacement partagé sur le serveur hôte. Chaque périphérique possédant son propre dossier, plusieurs périphériques Axis peuvent utiliser le même partage réseau.

  • User (Utilisateur) : si le serveur a besoin d’un identifiant de connexion, saisissez le nom d’utilisateur. Pour vous connecter à un serveur de domaine précis, tapez DOMAINE\username.

  • Mot de passe : si le serveur a besoin d’un identifiant de connexion, saisissez le mot de passe.

  • Version SMB: Sélectionnez la version du protocole SMB pour la connexion au NAS. Si vous sélectionnez Auto, le périphérique essaie de négocier l’une des versions SMB sécurisées : 3.02, 3.0 ou 2.1. Sélectionnez 1.0 ou 2.0 pour vous connecter à un NAS plus ancien qui ne prend pas en charge les versions supérieures. Vous pouvez en savoir plus sur l’assistance SMB sur les périphériques Axis ici.

  • Add share even if connection test fails (Ajouter un partage même si le test de connexion échoue) : Sélectionnez cette option pour ajouter le partage réseau même si une erreur est découverte lors du test de connexion. L’erreur peut correspondre, par exemple, à l’absence d’un mot de passe alors que le serveur en a besoin.

Remove network storage (Supprimer le stockage réseau) : cliquez pour supprimer la connexion au partage réseau. Tous les paramètres du partage réseau sont supprimés.

Write protect (Protection en écriture) : activez cette option pour arrêter l’écriture sur le partage réseau et éviter la suppression des enregistrements. Vous ne pouvez pas formater un partage réseau protégé en écriture.

Ignore (Ignorer) : activez cette option pour arrêter le stockage des enregistrements sur le stockage réseau.

Retention time (Durée de conservation) : Choisissez la durée de conservation des enregistrements, pour réduire le nombre d’anciens enregistrements ou pour respecter les réglementations en matière de stockage de données. Si le stockage réseau est saturé, les anciens enregistrements sont supprimés avant la fin de la période sélectionnée.

Tools (Outils)

  • Test connection (Tester la connexion) : testez la connexion au partage réseau.

  • Format (Formater) : Formatez le partage réseau, par exemple pour effacer rapidement toutes les données. cifs est l’option de système de fichiers disponible.

  • Cliquez sur Utiliser l’outil pour activer l’outil sélectionné.

Onboard storage (Stockage embarqué)

Important

Risque de perte de données et d’enregistrements corrompus. Ne retirez pas la carte SD tant que le périphérique fonctionne. Démontez la carte SD avant de la retirer.

Unmount (Démonter) : cliquez pour retirer la carte SD en toute sécurité.

Write protect (Protection en écriture) : activez cette option pour arrêter l’écriture sur la carte SD et éviter la suppression des enregistrements. Vous ne pouvez pas formater une carte SD protégée en écriture.

Autoformat (Formater automatiquement) : Activez cette option pour formater automatiquement une carte SD récemment insérée. Le système de fichiers est formaté en ext4.

Ignore (Ignorer) : Activez cette option pour arrêter le stockage des enregistrements sur la carte SD. Si vous ignorez la carte SD, le périphérique ne reconnaît plus son existence. Le paramètre est uniquement disponible pour les administrateurs.

Retention time (Durée de conservation) : choisissez la durée de conservation des enregistrements, pour réduire le nombre d’anciens enregistrements ou pour respecter les réglementations en matière de stockage de données. Si la carte SD est pleine, les anciens enregistrements sont supprimés avant la fin de la période sélectionnée.

Tools (Outils)

  • Check (Vérifier) : recherchez des erreurs sur la carte SD. Cette option ne fonctionne que pour le système de fichiers ext4.

  • Repair (Réparer) : réparez les erreurs dans le système de fichiers ext4. Pour réparer une carte SD avec le système de fichiers VFAT, éjectez la carte, insérez-la dans un ordinateur et exécutez une réparation du disque.

  • Format (Formater) : formatez la carte SD, par exemple, pour modifier le système de fichiers ou effacer rapidement toutes les données. Les deux options systèmes disponibles sont VFAT et ext4. Le format conseillé est ext4 du fait de sa résistance à la perte de données si la carte est éjectée ou en cas de coupure brutale de l’alimentation. Toutefois, vous avez besoin d’une application ou d’un pilote ext4 tiers pour accéder au système de fichiers depuis Windows®.

  • Crypter : Utilisez cet outil pour formater la carte SD et activer le cryptage. Crypter supprime toutes les données stockées sur la carte SD. Après utilisation de Crypter, les données stockées sur la carte SD sont protégées par le cryptage.

  • Décrypter : Utilisez cet outil pour formater la carte SD sans cryptage. Décrypter supprime toutes les données stockées sur la carte SD. Après utilisation de Décrypter, les données stockées sur la carte SD ne sont pas protégées par le cryptage.

  • Modifier le mot de passe : Modifiez le mot de passe exigé pour crypter la carte SD.

  • Cliquez sur Utiliser l’outil pour activer l’outil sélectionné.

Déclencheur d’usure : Définissez une valeur pour le niveau d’usure de la carte SD auquel vous voulez déclencher une action. Le niveau d’usure est compris entre 0 et 200 %. Une carte SD neuve qui n’a jamais été utilisée a un niveau d’usure de 0 %. Un niveau d’usure de 100 % indique que la carte SD est proche de sa durée de vie prévue. Lorsque le niveau d’usure atteint 200 %, le risque de dysfonctionnement de la carte SD est élevé. Nous recommandons de régler le seuil d’usure entre 80 et 90 %. Cela vous laisse le temps de télécharger les enregistrements et de remplacer la carte SD à temps avant qu’elle ne s’use. Le déclencheur d’usure vous permet de configurer un événement et de recevoir une notification lorsque le niveau d’usure atteint la valeur définie.

SIP

SIP settings (Réglages SIP)

Session Initiation Protocol (SIP) est un protocole utilisé pour des sessions de communication interactives entre des utilisateurs. Les sessions peuvent inclure l’audio et la vidéo.

Enable SIP (Activer le protocole SIP) : Cochez cette option pour pouvoir initier et recevoir des appels SIP.

Allow incoming calls (Autoriser les appels entrants) : Sélectionnez cette option pour autoriser les appels entrants d’autres périphériques SIP.

  • Call handling (Gestion des appels)
  • Call timeout (Délai d’expiration d’appel) : Définissez le délai maximal avant qu’un appel prenne fin si personne ne répond (max. 10 min).

  • Incoming call duration (Durée de l’appel entrant) : Définissez la durée maximale d’un appel entrant (max. 10 min).

  • End calls after (Terminer les appels au bout de) : Définissez la durée maximale d’un appel (max. 60 min). Sélectionnez Infinite call duration (Durée d’appel infinie) si vous ne souhaitez pas limiter la durée d’un appel.

  • Ports
  • Un numéro de port doit être compris entre 1024 et 65535.
  • SIP port (Port SIP) : port réseau utilisé pour la communication SIP. Le trafic de signaux via ce port n’est pas crypté. Le numéro de port par défaut est le 5060. Saisissez un autre numéro de port si nécessaire.

  • Port TLS : port réseau utilisé pour la communication SIP cryptée. Le trafic de signaux via ce port est crypté par TLS (Transport Layer Security). Le numéro de port par défaut est le 5061. Saisissez un autre numéro de port si nécessaire.

  • Port de démarrage RTP : port réseau utilisé pour le premier flux multimédia RTP dans un appel SIP. Le numéro de port de démarrage par défaut est le 4000. Certains pare-feu bloquent le trafic RTP sur certains numéros de port.

  • NAT traversal
  • Utilisez NAT (Network Address Translation) traversal lorsque le périphérique se trouve sur un réseau privé (LAN) et que vous souhaitez le rendre disponible depuis un emplacement extérieur à ce réseau.
  • Remarque

    NAT traversal doit être pris en charge par le routeur pour fonctionner. Le routeur doit également prendre en charge UPnP®.

  • Chaque protocole NAT traversal peut être utilisé séparément ou dans différentes combinaisons selon l'environnement réseau.
  • ICE : le protocole ICE (Interactive Connectivity Establishment) augmente les chances de trouver le chemin d'accès le plus efficace pour une bonne communication entre périphériques P2P. Si vous activez également STUN et TURN, vous améliorez les chances du protocole ICE.

  • STUN : STUN (Session Traversal Utilities for NAT) est un protocole réseau client-serveur qui permet au périphérique de déterminer s’il se trouve derrière un NAT ou un pare-feu et, si c’est le cas, d’obtenir l’adresse IP publique mappée et le numéro de port attribué aux connexions à des hôtes distants. Saisissez l'adresse du serveur STUN, par exemple, une adresse IP.

  • TURN : TURN (Traversal Using Relays around NAT) est un protocole qui permet à un périphérique se trouvant derrière un routeur NAT ou un pare-feu de recevoir des données entrantes d'autres hôtes sur TCP ou UDP. Saisissez l’adresse du serveur TURN et les informations de connexion.

  • Audio and Video (Audio et vidéo)
  • Audio codec priority (Priorité codec audio) : sélectionnez au moins un codec audio avec la qualité audio souhaitée pour les appels SIP. Glissez-déplacez pour modifier la priorité.

  • Remarque

    Les codecs sélectionnés doivent correspondre au codec du destinataire de l’appel, car le codec du destinataire est déterminant lors d’un appel.

  • Direction audio : Sélectionnez les directions audio autorisées.

  • Mode de mise en paquets H.264 : Sélectionnez le mode de mise en paquets à utiliser.

    • Auto : (Recommandé) Le périphérique décide du mode de mise en paquets à utiliser.

    • Aucun : Aucun mode de mise en paquets n’est défini. Ce mode est souvent interprété comme le mode 0.

    • 0: Mode non intercalé.

    • 1: Mode d’unité NAL unique.

  • Direction vidéo : Sélectionnez les directions vidéo autorisées.

  • Supplémentaires
  • UDP-to-TCP switching (Changement d’UDP vers TCP) : Sélectionnez cette option pour basculer temporairement le protocole de transport des appels d’UDP (User Datagram Protocol) vers TCP (Transmission Control Protocol). Cela permet d’éviter la fragmentation et le changement peut s’effectuer si une requête est comprise dans les 200 octets de la MTU (Maximum Transmission Unit) ou supérieure à 1 300 octets.

  • Allow via rewrite (Autoriser via réécriture) : Sélectionnez l’envoi de l’adresse IP locale au lieu de l’adresse IP publique du routeur.

  • Allow contact rewrite (Autoriser réécriture contact) : Sélectionnez l’envoi de l’adresse IP locale au lieu de l’adresse IP publique du routeur.

  • Register with server every (Enregistrer auprès du serveur tous les) : Définissez la fréquence à laquelle vous souhaitez que le périphérique s’enregistre auprès du serveur SIP pour les comptes SIP existants.

  • DTMF payload type (Type de charge utile DTMF) : Modifie le type de charge utile par défaut pour DTMF.

SIP accounts (Comptes SIP)

Tous les comptes SIP actuels sont répertoriés sous SIP accounts (Comptes SIP). Le cercle coloré indique l’état des comptes enregistrés.

  • Le compte est bien enregistré auprès du serveur SIP.
  • Un problème s'est produit au niveau du compte. Cela peut être dû à l’échec de l’autorisation, à des identifiants de compte incorrects, ou au fait que le serveur SIP ne trouve pas le compte.

Le compte Poste à poste (par défaut) est un compte créé automatiquement. Vous pouvez le supprimer si vous créez au moins un autre compte que vous définissez comme compte par défaut. Le compte par défaut sera toujours utilisé lorsqu’un appel d’interface de programmation (API) VAPIX® est passé sans préciser le compte SIP à partir duquel l’appel est émis.

  • Account (Compte) : Cliquez pour créer un nouveau compte SIP.
  • Active (Actif) : sélectionnez cette option pour pouvoir utiliser le compte.

  • Make default (Définir par défaut) : sélectionnez cette option pour définir ce compte comme compte par défaut. Un compte par défaut doit obligatoirement être défini, et il ne peut y avoir qu'un seul compte par défaut.

  • Nom : Entrez un nom descriptif. Il peut s’agir, par exemple, d’un prénom et d’un nom, d’un rôle ou d’un lieu. Le nom n'est pas unique.

  • User ID (ID utilisateur) : saisissez le numéro de poste ou de téléphone unique affecté au périphérique.

  • Peer-to-peer (Poste-à-poste) : à utiliser pour les appels directs à un autre appareil SIP sur le réseau local.

  • Enregistré : à utiliser pour les appels à des dispositifs SIP extérieurs au réseau local, via un serveur SIP.

  • Domain (Domaine) : Si disponible, entrez le nom de domaine public. Il sera affiché dans l’adresse SIP lors de l’appel d’autres comptes.

  • Mot de passe : saisissez le mot de passe associé au compte SIP pour vous authentifier sur le serveur SIP.

  • Authentication ID (ID d’authentification) : saisissez l’ID d’authentification utilisé pour vous authentifier sur le serveur SIP. S’il est identique à l’ID utilisateur, vous n’avez pas besoin de saisir l’ID d’authentification.

  • Caller ID (ID de l’appelant) : nom indiqué au destinataire des appels émis depuis le périphérique.

  • Registrar (Registre) : saisissez l’adresse IP pour le registre.

  • Transport mode (Mode de transport) : sélectionnez le mode de transport SIP pour le compte : UPD, TCP ou TLS. Lorsque vous sélectionnez TLS, vous avez la possibilité d'utiliser le cryptage multimédia.

  • Media encryption (Cryptage multimédia) (uniquement avec le mode de transport TLS) : sélectionnez le type de cryptage multimédia (audio et vidéo) pour les appels SIP.

  • Certificate (Certificat) (uniquement avec le mode de transport TLS) : sélectionnez un certificat.

  • Vérifier le certificat du serveur (Verify server certificate) (uniquement avec le mode de transport TLS) : sélectionnez cette option pour vérifier le certificat du serveur.

  • Secondary SIP server (Serveur SIP secondaire) : Activez cette option si vous voulez que le périphérique essaie de s’enregistrer sur un serveur SIP secondaire en cas d’échec de l’enregistrement sur le serveur SIP principal.

  • Répondre automatiquement : sélectionnez cette option pour répondre automatiquement à un appel entrant.

  • SIP sécurisé : sélectionnez cette option pour utiliser le protocole SIP (Secure Session Initiation Protocol). SIPS utilise le mode de transport TLS pour crypter le trafic.

  • Proxies (Proxys)

    • Proxy : cliquez pour ajouter un proxy.

    • Prioritize (Hiérarchiser) : si vous avez ajouté deux proxys ou plus, cliquez pour les hiérarchiser.

    • Server address (Adresse du serveur) : saisissez l’adresse IP du serveur proxy SIP.

    • Nom d'utilisateur : si nécessaire, saisissez le nom d'utilisateur du serveur proxy SIP.

    • Mot de passe : si nécessaire, saisissez un mot de passe pour le serveur proxy SIP.

  • Video (Vidéo)

    • View area (Zone de visualisation) : sélectionnez la zone de visualisation à utiliser pour les appels vidéo. Si vous n’en sélectionnez aucune, la vue native est utilisée.

    • Resolution (Résolution) : sélectionnez la résolution à utiliser pour les appels vidéo. La résolution influe sur la bande passante requise.

    • Frame rate (Fréquence d’image) : sélectionnez le nombre d’images par seconde pour les appels vidéo. La fréquence d’images influe sur la bande passante requise.

    • H.264 profile (Profil H.264) : sélectionnez le profil à utiliser pour les appels vidéo.

  • DTMF

    • Use RTP (RFC2833) (Utiliser RTP (RFC2833)) : sélectionnez cette option pour autoriser la signalisation DTMF (Dual-Tone Multi-Frequency), d’autres signaux de tonalité ainsi que des événements de téléphonie en paquets RTP.

    • Utiliser SIP INFO (RFC2976) : sélectionnez cette option pour inclure la méthode INFO dans le protocole SIP. La méthode INFO ajoute des informations de couche d’application facultatives, généralement associées à la session.

    • DTMF sequence (Séquence de codes DTMF) : cliquez pour ajouter une règle d’action déclenchée par numérotation multifréquence. Vous devez activer la règle d’action dans l’onglet Events (Événements).

    • Sequence (Séquence) : saisissez les caractères pour déclencher la règle d’action. Caractères autorisés : 0–9, A–D, #, et *.

    • Description : saisissez une description de l’action à déclencher.

SIP test call (Appel test SIP)

SIP account (Compte SIP) : Sélectionnez le compte à partir duquel effectuer l’appel de test.

SIP address (Adresse SIP) : Saisissez une adresse SIP et cliquez sur pour effectuer un appel test et vérifier que le compte fonctionne.

Profils de flux

Cliquez sur pour créer et enregistrer des groupes de paramètres de flux vidéo. Vous pouvez utiliser les paramètres dans différentes situations, par exemple dans un enregistrement continu ou lorsque vous utilisez des règles d’action pour enregistrer.

ONVIF

Utilisateurs ONVIF

ONVIF (Open Network Video Interface Forum) est une norme mondiale qui permet aux utilisateurs finaux, aux intégrateurs, aux consultants et aux fabricants de tirer pleinement parti des possibilités inhérentes à la technologie de vidéo sur IP. ONVIF permet une interopérabilité entre des produits de fournisseurs différents, une flexibilité accrue, un coût réduit et des systèmes à l’épreuve du temps.

Add user (Ajouter un utilisateur) : Cliquez pour ajouter un nouvel utilisateur ONVIF.

Nom d’utilisateur : Saisissez un nom d’utilisateur unique.

New password (Nouveau mot de passe) : Saisissez un mot de passe pour l’utilisateur. Les mots de passe doivent comporter entre 1 et 64 caractères. Seuls les caractères ASCII imprimables (codes 32 à 126) sont autorisés dans le mots de passe, comme les lettres, les chiffres, les signes de ponctuation et certains symboles.

Repeat password (Répéter le mot de passe) : Saisissez à nouveau le même mot de passe

Role (Rôle) :

  • Administrator (Administrateur) : accès sans restriction à tous les paramètres. Les administrateurs peuvent également ajouter, mettre à jour et supprimer les autres utilisateurs.

  • Operator (Opérateur) : accès à tous les paramètres à l’exception de :

    • Tous les paramètres System (Système).

    • Ajout d’applications.

  • Utilisateur multimédia : Permet d’accéder au flux de données vidéo uniquement.

Le menu contextuel contient :

Update user (Mettre à jour l’utilisateur) : modifiez les propriétés de l’utilisateur.

Delete user (Supprimer l’utilisateur) : supprimez l’utilisateur. Vous ne pouvez pas supprimer l’utilisateur racine.

En créant un utilisateur ONVIF, vous activez automatiquement la communication ONVIF. Utilisez le nom d’utilisateur et le mot de passe pour toute communication ONVIF avec le périphérique. Pour plus d’informations, consultez la communauté des développeurs Axis sur axis.com.

Profils médiatiques ONVIF

Un profil médiatique ONVIF se compose d’un ensemble de configurations que vous pouvez utiliser pour modifier les réglages du flux multimédia.

Ajouter le profil média : Cliquez pour ajouter un nouveau profil médiatique ONVIF.

profil_x : Cliquez sur un profil pour le modifier.

Détecteurs

Accessoires

Ports d’E/S

Utilisez une entrée numérique pour connecter les périphériques externes pouvant basculer entre un circuit ouvert et un circuit fermé, tels que les capteurs infrarouge passifs, les contacts de porte ou de fenêtre et les détecteurs de bris de verre.

Utilisez une sortie numérique pour connecter des dispositifs externes, comme des relais ou des voyants. Vous pouvez activer les périphériques connectés par l’interface de programmation VAPIX® ou par l’interface du périphérique.

Port

Nom : modifiez le texte pour renommer le port.

Sens : indique que le port est un port d’entrée. indique qu’il s’agit d’un port de sortie. Si le port est configurable, vous pouvez cliquer sur les icônes pour modifier entre l’entrée et la sortie.

État normal : Cliquez sur open circuit (circuit ouvert), et pour closed circuit (circuit fermé).

État actuel : Indique l’état actuel du port. L’entrée ou la sortie est activée lorsque l’état actuel diffère de l’état normal. Une entrée sur le périphérique a un circuit ouvert lorsqu’elle est déconnectée ou lorsque la tension est supérieure à 1 V DC.

Remarque

Lors du redémarrage, le circuit de sortie est ouvert. Lorsque le redémarrage est terminé, le circuit repasse à la position normale. Si vous modifiez un paramètre sur cette page, les circuits de sortie repassent à leurs positions normales quels que soient les déclencheurs actifs.

Supervisé : Activez cette option pour pouvoir détecter et déclencher des actions si quelqu’un touche aux périphériques d’E/S numériques. En plus de détecter si une entrée est ouverte ou fermée, vous pouvez également détecter si quelqu’un l’a altérée (c’est-à-dire coupée ou court-circuitée). La supervision de la connexion nécessite des composants supplémentaires (résistances de fin de ligne) dans la boucle d’E/S externe.

Journaux

Rapports et journaux

Reports (Rapports)

  • View the device server report (Afficher le rapport du serveur de périphériques) : cliquez pour afficher les informations sur l’état du produit dans une fenêtre contextuelle. Le journal d’accès est automatiquement intégré au rapport de serveur.

  • Download the device server report (Télécharger le rapport du serveur de périphériques) : cliquez pour télécharger le rapport de serveur. Il crée un fichier .zip qui contient un fichier texte du rapport de serveur complet au format UTF-8 et une capture d’image de la vidéo en direct actuelle. Joignez toujours le fichier .zip du rapport de serveur lorsque vous contactez le support.

  • Download the crash report (Télécharger le rapport d’incident) : cliquez pour télécharger une archive avec des informations détaillées sur l’état du serveur. Le rapport d’incident contient les informations figurant dans le rapport de serveur et les informations de débogage détaillées. Ce rapport peut aussi contenir des informations sensibles comme le suivi réseau. L’opération de génération du rapport peut prendre plusieurs minutes.

Journaux

  • View the system log (Afficher le journal système) : cliquez pour afficher les informations sur les événements système tels que le démarrage du périphérique, les avertissements et les messages critiques.

  • View the access log (Afficher le journal d’accès) : cliquez pour afficher tous les échecs d’accès au périphérique, par exemple si un mot de passe erroné a été utilisé.

Suivi réseau

Important

Un fichier de suivi réseau peut contenir des informations sensibles, comme des certificats ou des mots de passe.

Un fichier de suivi réseau contribue à dépanner les problèmes en enregistrant l’activité sur le réseau. Sélectionnez la durée du suivi en secondes ou en minutes, puis cliquez sur Download (Télécharger).

Journal système distant

Syslog est une norme de journalisation des messages. Elle permet de séparer le logiciel qui génère les messages, le système qui les stocke et le logiciel qui les signale et les analyse. Chaque message est étiqueté avec un code de fonction qui donne le type de logiciel générant le message et le niveau de gravité assigné.

Server (Serveur) : cliquez pour ajouter un nouvel serveur.

Host (Hôte) : saisissez le nom d’hôte ou l’adresse IP du serveur.

Format (Format) : sélectionnez le format du message Syslog à utiliser.

    • RFC 3164

    • RFC 5424

    Protocole : Sélectionnez le protocole et le port à utiliser :

    • UDP (Le port par défaut est 514)

    • TCP (Le port par défaut est 601)

    • TLS (Le port par défaut est 6514)

    Severity (Gravité) : sélectionnez les messages à envoyer lorsqu’ils sont déclenchés.

    CA certificate set (Initialisation du certificat CA) : affichez les paramètres actuels ou ajoutez un certificat.

    Configuration simple

    Plain config (Configuration simple) est réservée aux utilisateurs avancés qui ont l’expérience de la configuration des périphériques Axis. La plupart des paramètres peuvent être configurés et modifiés à partir de cette page.

    Maintenance

    Restart (Redémarrer) : redémarrez le périphérique. Cela n’affecte aucun des paramètres actuels. Les applications en cours d’exécution redémarrent automatiquement.

    Restore (Restaurer) : la plupart des paramètres sont rétablis aux valeurs par défaut. Ensuite, vous devez reconfigurer le périphérique et les applications, réinstaller toutes les applications qui ne sont pas préinstallées et recréer les événements et les préréglages PTZ.

    Important

    Les seuls paramètres enregistrés après la restauration sont les suivants :

    • le protocole Boot (DHCP ou statique) ;
    • l’adresse IP statique ;
    • le routeur par défaut ;
    • le masque de sous-réseau ;
    • les réglages 802.1X ;
    • les réglages O3C.

    Factory default (Valeurs par défaut) : tous les paramètres sont rétablis aux valeurs par défaut. Réinitialisez ensuite l’adresse IP pour rendre le périphérique accessible.

    Remarque

    Tous les firmwares des périphériques Axis sont signés numériquement pour garantir que seuls les firmwares vérifiés sont installés sur le périphérique. Cela permet d’accroître le niveau minimal de cybersécurité globale des périphériques Axis. Pour plus d’informations, lire le livre blanc « Signed firmware, secure boot, and security of private keys » (Firmware signé, démarrage sécurisé et sécurité des clés privées) sur axis.com.

    Firmware upgrade (Mise à niveau du firmware) : mettez à niveau vers une nouvelle version du firmware. Les nouvelles versions du firmware peuvent contenir des fonctionnalités améliorées, des résolutions de bogues et de nouvelles fonctions. Nous vous conseillons de toujours utiliser la version la plus récente. Pour télécharger la dernière version, accédez à axis.com/support.

    • Lors de la mise à niveau, vous avez le choix entre trois options :
    • Standard upgrade (Mise à niveau standard) : mettez à niveau vers la nouvelle version du firmware.

    • Factory default (Valeurs par défaut) : mettez à niveau et remettez tous les paramètres sur les valeurs par défaut. Si vous choisissez cette option, il est impossible de revenir à la version précédente du firmware après la mise à niveau.

    • AutoRollback (Restauration automatique) : mettez à niveau et confirmez la mise à niveau dans la durée définie. Si vous ne confirmez pas, le périphérique revient à la version précédente du firmware.

    Firmware rollback (Restauration du firmware) : revenez à la version du firmware précédemment installée.

    Caractéristiques

    Voyants DEL

    Remarque

    Le voyant d’état peut clignoter lorsqu’un événement est actif.

    LED de statutIndication
    Éteinte

    Branchement et fonctionnement normal.

    Vert

    Vert et fixe pendant 10 secondes pour indiquer un fonctionnement normal après le démarrage.

    Orange

    Fixe pendant le démarrage. Clignote pendant les mises à niveau du microprogramme ou le rétablissement des valeurs par défaut configurées en usine.

    Orange / Rouge

    Clignote en orange/rouge en cas d'indisponibilité ou de perte de la connexion réseau.

    Rouge

    Échec de la mise à niveau du firmware.

    Emplacement pour carte SD

    AVIS
    • Risque de dommages à la carte SD. N'utilisez pas d'outils tranchants ou d'objets métalliques pour insérer ou retirer la carte SD, et ne forcez pas lors son insertion ou de son retrait. Utilisez vos doigts pour insérer et retirer la carte.
    • Risque de perte de données et d’enregistrements corrompus. Démontez la carte SD de la page Web du produit avant le retrait. Ne retirez pas la carte SD pendant que le produit fonctionne.

    Ce produit est compatible avec les cartes microSD/microSDHC/microSDXC.

    Pour des recommandations sur les cartes SD, rendez-vous sur axis.com.

    Les logos microSD, microSDHC et microSDXC sont des marques commerciales de SD-3C LLC. microSD, microSDHC, microSDXC sont des marques commerciales ou des marques déposée de SD-3C, LLC aux États-Unis et dans d'autres pays.

    Boutons

    Bouton de commande

    Connecteurs

    Connecteur HDMI

    Utilisez le connecteur HDMITM pour connecter un écran ou un moniteur de visionnage public.

    Connecteur réseau

    Connecteur Ethernet RJ45 avec l'alimentation par Ethernet (PoE).

    Connecteur d’E/S

    Utilisez le connecteur d’E/S avec des périphériques externes, associés aux applications telles que la détection de mouvement, le déclenchement d'événements et les notifications d'alarme. En plus du point de référence 0 V CC et de l'alimentation (sortie CC 12 V), le connecteur d'E/S fournit une interface aux éléments suivants :

    Entrée numérique –
    Pour connecter des dispositifs pouvant passer d'un circuit ouvert à un circuit fermé, par exemple capteurs infrarouge passifs, contacts de porte/fenêtre et détecteurs de bris de verre.
    Entrée supervisée –
    Permet la détection de sabotage sur une entrée numérique.
    Sortie numérique –
    Permet de connecter des dispositifs externes, comme des relais ou des voyants. Les appareils connectés peuvent être activés par l’interface de programmation VAPIX®, via un événement ou à partir de la page web du produit.

    Bloc terminal à 4 broches

    FonctionBrocheRemarquesCaractéristiques
    Masse CC10 V CC
    Sortie CC2Peut servir à alimenter le matériel auxiliaire.
    Remarque : cette broche ne peut être utilisée que comme sortie d’alimentation.
    12 V CC
    Charge max. = 25 mA
    Entrée numérique ou entrée supervisée3Connectez-la à la broche 1 pour l’activer ou laissez-la flotter (déconnectée) pour la désactiver. Pour utiliser une entrée supervisée, installez des résistances de fin de ligne. Consultez le schéma de connexion pour plus d'informations sur la connexion des résistances.0 à 30 V CC max
    Sortie numérique4Connexion interne à la broche 1 (terre CC) en cas d’activation, et flottante (déconnectée) en cas de désactivation. En cas d'utilisation avec une charge inductive, par exemple un relais, connectez une diode en parallèle à la charge pour assurer la protection contre les transitoires de tension.0 à 30 V CC max., drain ouvert, 100 mA
    Example
    1. Masse CC
    2. Sortie CC 12 V, maxi. 25 mA
    3. Entrée supervisée
    4. Sortie numérique